Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Washington scandalisé par les propos du porte-parole de Netanyahou

© REUTERS / STRINGER/ISRAELRan Baratz, Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu's new communications director
Ran Baratz, Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu's new communications director - Sputnik France
S'abonner
Washington est scandalisé par les propos du nouveau porte-parole du premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, qui avait accusé le président américain d'antisémitisme et avait déclaré que l'intelligence du Secrétaire d'Etat John Kerry était au niveau d'un enfant de 12 ans.

Selon le Guardian, John Kerry a déjà évoqué cette question avec M. Netanyahou et le chef du gouvernement israélien envisageait de peser les conséquences de la nomination de Ran Baratz comme porte-parole du gouvernement.

"Ses commentaires visant des officiels des Etats-Unis sont scandaleux et injurieux" le porte-parole du département d'Etat, John Kirby, tout en ajoutant que Washington attendait du respect à l'égard des dirigeants des Etats-Unis, surtout de la part de leurs alliés les plus proches".

Les commentaires en question ont été faits par M. Baratz quand il n'était pas encore porte-parole du gouvernement israélien, mais ses propos ont été médiatisés après sa nomination, quand ils ont été publiés par plusieurs journaux israéliens.

Israel's Prime Minister Benjamin Netanyahu speaks during a news conference at his office in Jerusalem December 2, 2014 - Sputnik France
Netanyahou au Congrès US: le discours diffusé en différé en Israël
En mars 2014, M. Baratz a commenté la réponse de M. Obama au discours du président israélien devant le Congrès. Le nouveau porte-parole l'a qualifié d'"antisémitisme moderne congénial à l'Occident et aux pays libéraux".

L'année dernière, M. Baratz a également déclaré que l'intelligence du Secrétaire d'Etat John Kerry était au niveau d'un enfant de 12 ans, commentant les propos de ce dernier qui avait dit que l'augmentation d'adeptes de l'Etat islamique était liée au conflit israélo-palestinien.

M. Baratz s'est excusé auprès de M. Netanyahou, qui a tenté de se distancier de ce conflit en disant qu'il ne reflétait pas la position officielle d'Israël.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала