L’Egypte déstabilisée par le départ des touristes russes et britanniques

Le départ des touristes russes et britanniques des stations balnéaires de l'Egypte est un "coup dur" pour l'économie du pays, a annoncé Mohamed Yousef, conseiller du ministre égyptien du tourisme.

La perte de 70% de touristes provoquée par la suspension des vols à destination de l'Egypte par la Russie et le Royaume-Uni est un "coup dur" pour l'économie du pays, car la part du tourisme dans le PIB du pays s'élève à 11%. En outre, le secteur rapporte 14% des devises étrangères aux caisses de l'Etat, a fait savoir Mohamed Yousef.

Chaque année près de trois millions de touristes russes et un million de touristes britanniques visitent l'Egypte.

Le crash de l'avion russe Airbus A321 en Egypte - Sputnik France
Crash: des conversations entre l'EI et ses alliés interceptées par les USA
"Leur départ du marché sera un coup dur pour l'économie. Les flux touristiques diminueront de 70%", a fait remarquer M.Yousef cité par le quotidien égyptien Al-Ahram.

Un Airbus A321 de la compagnie aérienne Metrojet (connue également sous le nom de Kogalymavia) ayant décollé de l'aéroport de Charm el-Cheikh s'est écrasé dans le Sinaï le 31 octobre dernier. Aucune des 224 personnes qui se trouvaient à bord de l'avion n'a survécu. Il s'agit de la pire catastrophe aérienne de l'histoire de la Russie.

Mercredi le gouvernement britannique a annoncé avoir des raisons de croire que le crash de l'avion russe aurait été provoqué par l'explosion d'une bombe installée à son bord par des terroristes.

Vladimir Poutine. Archive photo - Sputnik France
Crash en Egypte: Moscou et le Caire renforcent leur coopération
Il est à noter que suite au crash, la branche égyptienne du groupe djihadiste Etat islamique avait revendiqué la catastrophe sur Twitter, affirmant avoir agi en représailles à l'intervention russe en Syrie.

Ni les autorités russes, ni les autorités égyptiennes n'ont confirmé cette hypothèse.

Pourtant, pour des raisons de sécurité, la Russie a suspendu tous les vols à destination et en provenance de l'Egypte. La Grande-Bretagne a quant à elle a mis fin aux vols depuis Charm el-Cheikh vers le Royaume-Uni.

L'Irlande et les Pays-Bas, ainsi que les compagnies aériennes Etihad Airways, Air Arabia, Qatar Airways, Jazeera Airways, Gulf Air, Air Berlin ont suspendu des vols dans le Sinaï.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала