L'armée syrienne frappe 150 cibles terroristes et repousse une attaque de l'EI

© Sputnik . Michael Alaeddin / Aller dans la banque de photosL'armée syrienne
L'armée syrienne - Sputnik France
Au cours des deux derniers jours, les forces aériennes syriennes ont effectué 75 sorties en frappant 150 cibles terroristes, ont libéré des localités dans les provinces d'Alep et de Lattaquié et repoussé une attaque djihadiste à Deir ez-Zor, a déclaré le représentant de l'armée Ali Mayhoub.

En deux jours, l'armée syrienne a frappé 150 cibles terroristes, y compris des postes de commandement, dans le nord, au centre et dans le sud du pays.

"Plus précisément, environ 20 véhicules de djihadistes ont été éliminés à l'est de Palmyre. Trois postes de commandement de l'Etat islamique ont été détruits au sud-ouest de l'aéroport de Kouveiris, non loin d'Alep. 15 véhicules de terroristes ont été frappés dans la province d'Alep, ainsi que des positions et des rassemblements de terroristes du groupe Front al-Nosra, dans celle d'Hama", a rapporté le général.

Drapeau du Front d'al-Nosra - Sputnik France
L'armée syrienne traque les djihadistes au sud d'Alep

A l'est de la Syrie, l'armée syrienne a repoussé une attaque des rebelles à l'aéroport de Deir ez-Zor, en éliminant des dizaines de terroristes.

Lors de cette opération, "les forces militaires syriennes ont éliminé des dizaines de rebelles et 10 véhicules armés de mitrailleuses", a précisé M. Mayhoub.

Les militaires syriens ont également délogé les terroristes des localités dans les provinces d'Alep et de Lattaquié, y compris dans les alentours de l'aéroport de Kouveiris.

Plus tôt dans la semaine, le ministère russe de la Défense a annoncé que les forces syriennes gouvernementales, épaulées par l'Armée de l'air russe, avaient réussi à débloquer l'aéroport militaire de Kouveiris, saisi par les rebelles depuis plus de deux ans.

"Suite à des combats opiniâtres, nos forces militaires ont affligé de lourdes pertes aux terroristes, ont débloqué l'aéroport de Kouveiris et ont pris sous leur contrôle des localités environnantes", a indiqué le général Mayhoub.

Selon lui, les milices syriennes, en coopération avec les milices populaires, poursuivent des opérations visant des djihadistes, et ont dernièrement libéré 2,5 kilomètres carrés supplémentaires.

Stinger - Sputnik France
Les extrémistes en Syrie ont des lance-missiles Stinger

"Au nord-est de la province de Lattaquié, nos militaires poursuivent la campagne dans la région montagneuse, se sont déjà emparés des hauteurs dominantes et ont éliminé des places fortes des terroristes, ainsi que leurs postes de tir", a rajouté le général.

Les forces gouvernementales syriennes se trouvent actuellement à 20 kilomètres de la ville de Palmyre, contrôlée par l'Etat islamique. La ville, qui abrite un ensemble de vestiges historiques classés au patrimoine mondial de l'Unesco, est passée sous le contrôle des djihadistes en mai 2015. Outre ses richesses culturelles, elle possède une importance stratégique et logistique considérable.

La 18e division du 3e corps de l'armée syrienne, qui combat les terroristes dans la zone de Palmyre, progresse lentement sur le terrain. De temps en temps, des hélicoptères d'assaut Mi-24P des forces aériennes russes attaquent les positions de l'Etat islamique à l'aide de mitrailleuses.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала