Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Russie prépare un drone sous-marin d'attaque de nouvelle génération

© "Sevmash"Le sous-marin K-550 Alexander Nevsky
Le sous-marin K-550 Alexander Nevsky - Sputnik France
S'abonner
Lors d'une réunion de Vladimir Poutine en matière de défense le 9 novembre, des journalistes ont réussi à filmer des schémas représentant un projet innovant, le drone sous-marin nucléaire "Status 6". Ces informations hautement confidentielles ont été par la suite diffusées par des chaînes russes, bouleversant ainsi le public du monde entier.

Le 9 novembre, le chef d'Etat russe Vladimir Poutine s'est entretenu avec des représentants du secteur de la défense d'un projet prometteur, notamment le système multifonctionnel "Status 6". Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a confirmé que le sujet du sous-marin "Status 6" avait été en effet évoqué.

"Vraiment, des données confidentielles sont entrées dans le champ de la caméra, et elles ont été supprimées par la suite", a déclaré M. Peskov, espérant qu'une telle fuite d'information ne surviendrait plus.

A la question de savoir si le gouvernement russe allait prendre des mesures en réponse, le porte-parole a assuré que, par la suite, des mesures préventives seraient immanquablement prises afin de ne pas se retrouver dans une telle situation une fois de plus.

Les informations en question, déjà diffusées sur de multiples chaînes russes de télévision, montrent un engin confidentiel, à savoir un drone sous-marin, capable de porter une tête explosive. Ce système capable d'évoluer à grande profondeur est hautement maniable et peut bombarder la côte d'un ennemi éventuel.

D'après sa forme, le système ressemble à une torpille massive, dont la portée atteint 10.000 kilomètres au maximum et la profondeur de plongée environ 1000 mètres.

Le sous-marin nucléaire Severodvinsk - Sputnik France
Ces sous-marins russes, un cauchemar pour la Marine US

Selon les données diffusées, "Status 6" est chargé en premier lieu "de frapper des cibles économiquement stratégiques, appartenant à l'ennemi, dans la zone côtière", ainsi que de causer de gros dégâts sur le territoire d'un pays, en créant notamment des zones de contamination radioactive de grande étendue, qui deviendraient durablement inutilisables pour des activités militaires, économiques et autres.

Les concepteurs envisagent d'installer le système "Status 6" dans des sous-marins Belgorod et Khabarovsk.

Sous-marin de chasse Drone - Sputnik France
Les USA construisent un navire-drone détecteur de sous-marins furtifs

Actuellement, Vladimir Poutine tient une série de rencontres à Sotchi avec des représentants du secteur de la défense et des entreprises importantes du complexe militaro-industriel. Les intervenants échangent sur l'état actuel de l'industrie de défense et évaluent les travaux de renforcement de la sécurité nationale déjà effectués.

Lors de l'une de ces rencontres, la fuite d'information a eu lieu via le général-colonel Andreï Kartapolov, le chef du service opérations de l'Etat-major général des Forces armées russes. C'est de derrière son dos que les journalistes ont réussi à prendre des photos des schémas du système "Status 6" qui n'ont pas tardé à susciter une vive émotion au sein de la communauté internationale.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала