Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

"Une erreur stratégique" de l'EI lors des attaques de Paris

© AFP 2021 ALAIN JOCARDLes policers parisiens
Les policers parisiens - Sputnik France
S'abonner
Selon un spécialiste de l'islamisme, "l’histoire retiendra que la défaite de l’Etat islamique a eu lieu le 13 novembre 2015 à Paris", car désormais, tout le monde se mobilisera pour lutter contre l'EI.

Kader Abderrahim, chercheur associé à l’Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS) et spécialiste du Maghreb et de l’islamisme, s'est exprimé lundi lors d'une interview accordée à Sputnik en estimant que l'EI "a commis une grosse erreur stratégique".

Un enquêteur travaille en dehors de la salle de concert Bataclan, le samedi 14 novembre 2015 à Paris - Sputnik France
La lutte antiterroriste appelle de nouvelles solutions et une coordination internationale

En effet, le spécialiste a expliqué son opinion par le fait que le groupe terroriste s'était attaqué "à la jeunesse de manière complètement aveugle, parce que parmi les victimes du vendredi soir il y avait de tout. C’est tout l’ensemble de la jeunesse qui a été fauché".

Or, c'est exactement pour cela que M. Abderrahim suppose, que les peuples des différents Etats seront d'ores et déjà unanimes sur les questions concernant la lutte contre les djihadistes.

"La mobilisation contre l’Etat Islamique va être massive, importante et va concerner tout le monde et je crois que cette fois-ci personne ne va critiquer ou contester l’idée que tous doivent se mobiliser pour combattre l’Etat islamique", estime-t-il.

Pour lui, les évènements tragiques du 13 novembre à Paris pousseront les gens à s'unir pour venir à bout de l'une des plus grandes menaces pour la sécurité mondiale qu’est le djihadisme islamique dont les idéologies n’ont rien à voir avec l’islam.

D'après sa vision plutôt positive, la date du 13 novembre deviendra le jour de la "défaite de l’Etat islamique".

Plusieurs fusillades et attentats-suicides quasi simultanés ont visé six points de Paris et sa proche banlieue le 13 novembre 2015. Trois explosions se sont produites aux abords du Stade de France, lors d'un match amical France-Allemagne qui se déroulait en présence du président François Hollande. L'attaque la plus meurtrière a frappé la salle de concert du Bataclan, où les terroristes ont tiré à bout portant sur la foule. Le groupe terroriste Etat islamique a revendiqué les attaques.

 

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала