Aéronautique: Moscou et Pékin signent un contrat de 2 milliards de dollars

© Flickr / Rob SchleiffertSu-35
Su-35 - Sputnik France
La Chine va acheter 24 chasseurs polyvalents Su-35 russes pour au moins 2 milliards de dollars. Les militaires chinois deviennent ainsi les premiers acheteurs étrangers de ces appareils, exploités jusqu'à présent seulement en Russie.

Su-35 - Sputnik France
La Chine acquiert 24 chasseurs russes Su-35
La signature de ce contrat a été annoncé par le directeur général de la compagnie d'État Rostec Sergueï Tchemezov: "Les longues négociations sur la vente de Su-35 à la Chine sont terminées, nous avons signé un contrat".

Le Su-35 (code Otan: Flanker-E+) est un chasseur de génération 4++ à grande rayon d'action. D'une vitesse maximale de 2 500 km/h, il jouit d'une autonomie de 3 400 km et d'un rayon opérationnel de 1 600 km. Il est doté d'un canon de 30 mm avec 12 attaches pour embarquer des armes supplémentaires, dont des missiles et des bombes.

Selon le haut responsable d'une entreprise aéronautique, ce contrat ne prévoit pas la fabrication d'avions sur le territoire chinois — c'est-à-dire que le client recevra les appareils prêts à l'exploitation.

Un chasseur russe Su-35 - Sputnik France
Les Emirats arabes unis comptent acheter des chasseurs russes Su-35
En mai, les médias chinois soulignaient déjà que l'achat de Su-35 était inévitable car les capacités actuelles de construction des chasseurs J-11 chinois ne permettaient pas de combler l'écart avec les armées de l'air d'autres pays. Ils remarquaient également que les chasseurs russes disposaient d'une réserve de carburant plus importante, ce qui permettra à Pékin de contrôler facilement les territoires litigieux revendiqués par les Philippines et le Japon — qui possède des chasseurs F-15. Selon une source proche des négociations, la Chine qualifie le contrôle des eaux territoriales comme "objectif stratégique".

La coopération militaire et technique entre Pékin et Moscou est très active. Après une accalmie entre 2006 et 2010, d'importants contrats ont recommencé d'être signés régulièrement. En 2011, la somme des contrats dans l'aviation et la construction aéronautique avoisinait déjà 1 milliard de dollars, puis en 2012 la Russie et la Chine ont conclu un contrat d'environ 700 millions de dollars pour l'achat de 140 moteurs d'avion AL-31F avant de signer un accord-cadre sur des sous-marins diesels électriques Amour-1650 (environ 2 milliards de dollars selon les experts). En septembre 2014, la Chine a été le premier à acheter le tout nouveau système de défense antiaérienne S-400 Triumph pour au moins 1,9 milliard de dollars — ce qui porte la somme totale des contrats signés à 14 milliards de dollars. 

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала