Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'Occident prêt à maintenir ses sanctions contre Moscou

© AFP 2021 SAUL LOEB (L to R) Italian Prime Minister Matteo Renzi, German Chancelor Angela Merkel, US President Barack Obama, British Prime Minister David Cameron and French Foreign Minister Laurent Fabius attend a meeting during the G20 Summit in Antalya, on November 16, 2015
(L to R) Italian Prime Minister Matteo Renzi, German Chancelor Angela Merkel, US President Barack Obama, British Prime Minister David Cameron and French Foreign Minister Laurent Fabius attend a meeting during the G20 Summit in Antalya, on November 16, 2015 - Sputnik France
S'abonner
En dépit d'un certain rapprochement avec Moscou face à la menace terroriste, l'Occident n'a pas l'intention d'abandonner sa politique de pressions sur la Russie, en raison de la crise ukrainienne.

drapeau de l'UE - Sputnik France
L'UE s’apprête à proroger les sanctions antirusses
Selon l'agence Reuters, qui cite une source diplomatique anonyme, dans les couloirs du dernier sommet du G20, les leaders occidentaux, dont le président américain Barack Obama, le premier ministre britannique David Cameron, la chancelière allemande Angela Merkel, le premier ministre italien Matteo Renzi et le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, se sont mis d'accord pour maintenir les sanctions décrétées à l'encontre de Moscou en lien avec les élections locales prévues en Ukraine.

"Les élections ukrainiennes constituent une tâche difficile. Nous n'aurons la chance d'obtenir ce que nous voulons qu'à condition de jouer la carte des sanctions. Les restrictions financières doivent rester en vigueur jusqu'à la fin", a fait savoir l'interlocuteur de l'agence.

Moscou. Place Rouge - Sputnik France
Les sanctions antirusses sont inutiles et l'ont toujours été
Cette décision, a-t-il ajouté, avait été prise en dépit de nombreux appels à coopérer avec Moscou en matière de lutte contre le terrorisme et notamment les djihadistes de l'Etat islamique, après les attentats du 13 novembre à Paris.

Sur fond de crise ukrainienne et d'adhésion de la péninsule de Crimée à la Fédération de Russie, considérée par Kiev comme une annexion, les Etats-Unis et l'Union européenne ont imposé plusieurs volets de sanctions contre de hauts responsables et grandes entreprises russes.

Moscou a riposté en décrétant un embargo sur les importations de produits alimentaires en provenance des pays ayant introduit des sanctions à son encontre.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала