Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Sanctions US sur la Syrie: des Russes visés, Washington s’explique

© AFP 2021 Mark RalstonLes drapeaux des États-Unis
Les drapeaux des États-Unis - Sputnik France
S'abonner
Les USA ont pris des mesures contre des personnes physiques et morales «qui apportent un soutien au gouvernement syrien, notamment financier», a déclaré l’attaché de presse de l’ambassade américaine à Moscou Will Stevens.

Un hélicoptères Mi-17 en Afghanistan - Sputnik France
Les USA suspendent les sanctions visant les hélicoptères russes Mi-17
Commentant la situation autour des nouvelles sanctions, qui visent une banque et un citoyen russe, il a déclaré que ces sanctions avaient été imposées avant l'incident avec l'avion russe abattu et que ces deux événements n'avaient aucun lien.

«Est-ce que ces actions, prises contre des personnes physiques et morales, ont pour objectif de créer une nouvelle escalade de tension après que la Turquie a abattu l'avion russe? Cette décision a été prise avant le 24 novembre et n'est pas liée à l'incident entre la Turquie et la Russie. Ces actions ne visent pas le gouvernement de la Fédération de Russie », affirme Will Stevens.

Le 25 novembre, le secrétariat au Trésor des USA a élargi la liste des sanctions autour de la Syrie en y inscrivant la banque russe «Alliance financière russe» et le président de la Fédération Internationale des échecs Kirsan Ilioumjinov. Les sanctions ont été imposées en raison de leurs contacts avec les autorités syriennes.

Un bombardier russe Sukhoi Su-24 - Sputnik France
Député français: la Turquie n’avait aucune raison d’abattre l’avion russe
Un bombardier russe Sukhoi Su-24 engagé dans l'opération contre le groupe terroriste Etat islamique (EI) en Syrie s'est écrasé le 24 novembre sur le territoire syrien, à 4 km de la frontière turque. Selon le président russe Vladimir Poutine, le Su-24 a été abattu dans l'espace aérien syrien par un missile air-air tiré par un chasseur turc F-16.

La Turquie affirme que l'avion russe a violé son espace aérien. D'après le ministère russe de la Défense, l'avion se trouvait dans l'espace aérien syrien, à un kilomètre de la frontière turque.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала