Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Président tchèque: "la Turquie voulait montrer ses muscles"

© AFP 2021 Michal CizekMilos Zeman
Milos Zeman - Sputnik France
S'abonner
Milos Zeman, président de la République tchèque, s’est prononcé sur les sujets internationaux dans un entretien accordé à la chaîne TV Prima. Il a souligné la faute de la Turquie dans l’incident de l’avion russe abattu et a déclaré que Bachar el-Assad représente une partie intégrante de la résolution de la crise syrienne.

M.Zeman a émis des critiques envers la partie turque concernant l'histoire de l'avion russe abattu mardi dernier.

Forces aériennes turques, le 28 juillet 2015 - Sputnik France
Coïncidence? La Turquie cesse de violer l'espace aérien grec après l'incident du Su-24

"La Turquie voulait montrer ses muscles, mais elle a commis une faute qui ne servira à personne. Si, l'espace aérien turc a été violé pour 17 secondes, il est peu probable que le pilote russe ait été prévenu 10 fois lors de ce laps de temps, pour retourner vers le territoire syrien", a déclaré le président tchèque.

M.Zeman a également rappelé que le pilote de l'avion russe abattu avait été tué au moment de son atterrissage, et que ce fait contredisait les Conventions de Genève.

Le président tchèque s'est également exprimé au sujet du règlement de la crise syrienne. Selon lui, le président Bachar el-Assad représente une partie intégrante de la résolution de la situation en Syrie.

Le chef d'Etat s'est prononcé contre l'opération au sol dans la lutte contre les terroristes. A la fin du mois de septembre, lors de son discours devant l'Assemblée générale de l'Organisation des nations unies, M.Zeman avait proposé de créer de petits détachements internationaux au sein de l'Onu pour lutter contre les groupes terroristes.

Selon le président tchèque, les activités de ces détachements effectuées sur la base de coopération entre les services spéciaux de différents pays pourraient réussir dans la lutte antiterroriste. Dans son entretien sur TV Prima, M.Zeman a exprimé son regret qu'une résolution du Conseil de sécurité de l'Onu sur de telles structures n'ait pas encore été adoptée.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала