Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le Monténégro vers l'Otan? La Russie envisage des mesures

© Sputnik . Vladimir Vjatkin / Aller dans la banque de photosMonténégro
Monténégro - Sputnik France
S'abonner
Les ministres des Affaires étrangères des pays de l'Otan ont suggéré au Monténégro de rejoindre l'Alliance.

Malgré les déclarations rassurantes du secrétaire général de l'organisation Jens Stoltenberg, selon qui cette démarche n'est pas dirigée contre la Russie, Moscou a annoncé les changements qui pourraient s'opérer dans les relations entre les deux pays si ce scénario était mis en œuvre.

A Montenegrin woman walks past a billboard with the reading, No to NATO in Podgorica, on April 3, 2009 - Sputnik France
Monténégro dans l’Otan? Le peuple voudrait être consulté
Durant l'entretien entre les chefs de la diplomatie des pays de l'Otan, le Monténégro a reçu une proposition officielle d'adhérer à l'Alliance.

"Nous félicitons le Monténégro. C'est le début d'une excellente union", a notamment déclaré le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg.

Selon le président monténégrin Filip Vujanovic, l'adhésion de son pays à l'Otan n'est pas dirigée contre la Russie et est un "choix du Monténégro souverain". En dépit des affirmations de Vujanovic concernant le caractère non engagé de cette décision, la Russie a rappelé au Monténégro que certains aspects des relations bilatérales seraient repensés.

"Le Monténégro doit être conscient du fait qu'avec son adhésion à l'Otan de nombreux programmes menés jusqu'à présent avec la Russie, y compris dans le domaine de la coopération militaro-technique, deviendraient impossibles", a indiqué Viktor Ozerov, président de la commission défense et sécurité du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a déclaré que "l'expansion de l'Otan vers l'Est ne pouvait pas rester sans réponse".

"A divers niveaux, Moscou a souligné plusieurs fois que l'expansion continue de l'Otan, de l'infrastructure militaire de l'Otan vers l'Est, entraînerait forcément des actions de rétorsion de l'Est, c'est-à-dire de la partie russe, pour assurer les intérêts de la sécurité et la parité des intérêts", a ajouté Dmitri Peskov.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала