Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'Otan promet de riposter en cas d'attaque hybride

S'abonner
L'Otan pourrait déclencher son mécanisme de défense collective en cas d'attaque hybride contre l'un des pays membres, a annoncé mardi le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg dans une conférence de presse à Bruxelles à l'issue de la première journée de réunion entre les ministres des Affaires étrangères de l'Otan.

"Des attaques hybrides pourraient conduire au recours à l'article 5 du traité de l'Otan", a déclaré le secrétaire général de l'Alliance. Cet article prévoit une riposte militaire de toute l'Alliance à une agression contre l'un de ses membres.

Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'Otan - Sputnik France
S-400 russes en Syrie: l'Otan saisit l'occasion pour renforcer sa présence en Europe
Jens Stoltenberg a noté que les pays de l'Otan avaient renoncé à réduire leurs budgets militaires, rapporte RIA Novosti: "Les pays de l'Alliance commencent à cesser la diminution des dépenses et à investir davantage dans le domaine de la sécurité".

Le secrétaire général a appelé à augmenter les dépenses pour la défense: selon les normes de l'Otan, elles doivent s'élever à 2% de leur PIB.

"Les défis hybrides impliquent un très large éventail de menaces, c'est pourquoi l'Otan a besoin d'un large éventail de capacités pour se défendre", a-t-il ajouté.

Le terme de "guerre hybride" a été introduit par les USA à la fin du XXe siècle. Il désigne la combinaison d'un conflit armé classique avec l'usage de méthodes terroristes (par exemple d'engins explosifs artisanaux) et de méthodes de guerre informatique telles que les cyberattaques.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала