Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Poutine veut arrêter les livraisons de l'électricité de l'Ukraine en Crimée

© Sputnik . Maria Antipina / Aller dans la banque de photosLa situation de l'approvisionnement électrique en Crimée
La situation de  l'approvisionnement électrique en Crimée - Sputnik France
S'abonner
Moscou ne doit avoir aucun contrat en vigueur avec Kiev quand le "pont énergétique" russe alimentant la Crimée sera complètement opérationnel, selon le président russe Vladimir Poutine.

La Russie doit rompre les contrats avec l'Ukraine sur la livraison d'électricité en Crimée avant la mise en service des quatre lignes du "pont énergétique" reliant la péninsule avec la région russe de Kouban, a déclaré mercredi le président russe Vladimir Poutine lors d'une réunion avec le gouvernement.

"Nous ne devons pas avoir de contrats en vigueur (…) avec l'Ukraine dont nous n'aurons plus besoin au moment où les quatre lignes (du nouveau pont énergétique) couvriront tous les besoins de la Crimée", a indiqué le chef du Kremlin.

la Crimée - Sputnik France
Que la lumière soit! La Crimée ne dépend plus de l’électricité de l’Ukraine
Le 2 décembre, après environ deux semaines sans électricité suite au sabotage en Ukraine des lignes à haute tension qui l'alimentaient, la Crimée a commencé à recevoir de l'électricité à l'aide d'un pont énergétique reliant la péninsule avec la Russie continentale. Une autre ligne de haute tension sera mise en service d'ici le 15 décembre. La construction des troisième et quatrième lignes sera achevée en mai 2016. Cela permettra de porter l'interconnexion à 800-840 mégawatts.

La quasi-totalité de la péninsule de Crimée s'est trouvée privée de lumière dans la nuit du 21 au 22 novembre. Les principaux sites d'infrastructure et sociaux ont été connectés à des groupes électrogènes d'urgence. La production d'électricité propre a permis d'approvisionner en partie certaines zones de la Crimée, plus particulièrement la ville de Simféropol.

Selon le président russe Vladimir Poutine, le blocus énergétique de la Crimée n'aurait jamais été possible sans l'approbation tacite de Kiev.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала