Tragédie d'Odessa: un documentaire français diffusé en février

© Vadim GhirdaOdessa, mai 2014
Odessa, mai 2014 - Sputnik France
Le journaliste français Paul Moreira a étudié l'influence des Etats-Unis sur les événements tragiques en Ukraine.

Action en mémoire des personnes tuées à Odessa, le 2 mai 2014 a eu lieu à Donetsk - Sputnik France
Kiev accusé de saboter l'enquête sur la tragédie d'Odessa
Un film-enquête consacré à la tragédie survenue à Odessa le 2 mai 2014 et aux personnes qui l'ont provoquée sera diffusé par Canal+ en février prochain, a annoncé le journaliste Paul Moreira.

"En septembre, je suis partie en Ukraine pour tourner un film nommé "Les masques de la révolution". Je voulais faire le point sur le massacre d'Odessa. Il a été totalement passé sous silence en Europe, personne n'en savait rien, y compris moi. Quand je m'y suis rendu, j'ai été frappé: 45 personnes ont été tuées au centre de l'Europe et personne ne le savait!"

Selon lui, l'idée était d'"entrer dans les coulisses" parce que la perception d'un Français moyen de ce qui est arrivé en Ukraine est "un peu en noir et blanc": le blanc c'est la révolution ukrainienne, le noir ce sont les forces prorusses. Au cours du tournage, il a parlé aux représentants des formations ultranationalistes Azov, Secteur droit et a étudié l'influence des Etats-Unis sur ce qui se passe dans le pays.

"Je voulais abandonner cette perception en noir et blanc et voir ce qui s'est passé en réalité, comprendre ce que sont ces bataillons, ces brigades, cette autodéfense qui étaient en première ligne de la révolution ukrainienne. Cela n'a pas été étudié en détail, nous ne savions pas qui ils étaient, ce qu'ils faisaient, quelles étaient leurs rapports avec le gouvernement ukrainien: est-ce qu'ils l'aidaient ou le tenaient en otage?" (répliques traduites du russe, ndlr).

Tragédie d'Odessa - Sputnik France
Le Conseil de l'Europe rappelle à Kiev ses obligations sur le dossier odessite
Le 2 mai 2014, des Ukrainiens protestant à Odessa contre le coup d'Etat survenu en février 2014 ont été attaqués par les sympathisants du pouvoir en place. Les protestataires se sont réfugiés dans la Maison des syndicats, qui a été brûlée par les attaquants. 48 personnes ont été tuées, dont la plupart (42 personnes) dans l'incendie dans la Maison des syndicats. Ces données officielles sont contestées par les proches des victimes, qui affirment qu'il y a eu 116 victimes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала