Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un dossier sur la démission du procureur général volé au parlement ukrainien

© Sputnik . Evgeny Kotenko / Aller dans la banque de photosLa salle du parlement ukrainien
La salle du parlement ukrainien - Sputnik France
S'abonner
Le dossier contenait 127 des 150 signatures requises pour obtenir une audition consacrée à la démission du procureur au parlement.

Un dossier avec les signatures en faveur de la démission du procureur général ukrainien Viktor Chokine a été volé vendredi dans la salle des réunions de la Rada suprême (parlement ukrainien), a annoncé le député à la Rada Yegor Sobolev sur sa page Facebook.

"Le dossier contenant des signatures en faveur de la démission du procureur général Viktor Chokine est disparu de mon bureau dans la salle du parlement. Seuls les parlementaires y ont accès", a écrit M.Sobolev.

На завершення цього тижня роботи цієї Верховної Ради України.З мого стола в залі голосувань в Парламенті зникла тека з…

Posted by Єгор Соболєв on 11 декабря 2015 г.

Selon le député, il y avait 127 signatures dans le dossier (il faut 150 signatures pour que la résolution soit examinée par le parlement). 

M.Sobolev s'est dit prêt à les recueillir de nouveau. Selon lui, c'est moins difficile que faire les fonctionnaires renoncer à leur "penchant pour le vol".

premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk - Sputnik France
L'enlèvement de Iatseniouk et autres particularités de la démocratie ukrainienne

La confrontation entre la Rada suprême et le Parquet général ukrainien continue depuis avril dernier. 

Seuls 6 des 112 députés appelés en témoignage en avril dans le cadre de plusieures affaires de corruption s'étaient rendus au Parquet, d'après une lettre officielle adressée le 3 novembre au président de la Rada Vladimir Groïsman. Selon le Parquet, "la plupart des députés ne sont pas venus et n'ont pas donné les raisons de leur absence". 

Le leader du Parti radical Oleg Liachko, qui fait l'objet d'une enquête pour organisation d'une association criminelle, enlèvement de gens et actes de torture, a reçu et ignoré un nombre record de 14 convocations.

Le 2 novembre, des inconnus ont tiré sur le bureau du procureur général Viktor Chokine au moment où il tenait une réunion avec ses collègues. Le lendemain, le procureur militaire du pays Anatoly Matios a déclaré que l'attaque avait été effectuée par un sniper muni d'une lunette thermique, mais qu'un gilet pare-balle avait sauvé la vie de M.Chokine.


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала