Un complexe nucléaire converti en musée

Aux Etats-Unis, un parc sera créé sur la base du Complexe nucléaire de Hanford.

Aux Etats-Unis, un parc sera créé sur la base du Complexe nucléaire de Hanford, annonce Associated Press. Des milliers de touristes sont attendus l'année suivante.

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon - Sputnik France
Le secrétaire général de l'Onu appelle à éliminer toutes les armes nucléaires
"Tout est nettoyé et absolument sûr. Les déchets radioactifs ont été placés à une distance sécuritaire", précise un représentant du ministère américain de l'Energie. Le territoire où les sources radioactives ont été placées est coupé des visiteurs. L'exposition du parc évoquera le travail des ouvriers et des chercheurs et aussi l'histoire de la bombe nucléaire, utilisée lors du bombardement de Nagasaki en août 1945.
En février 2013, une fuite a été constatée dans six réservoirs de stockage des déchets radioactifs. Selon le ministère de l'Energie, le système d'estimation n'avait pas évalué correctement le niveau des déchets des réservoirs. Le ministère assure que le site ne constitue aucunement une menace de contamination pour l'environnement.
200 bombes nucléaires US déployées en Europe de l'ouest - Sputnik France
Défense russe: 200 bombes nucléaires US déployées en Europe de l'ouest

En 2007 le "réacteur B" est devenu le plus ancien réacteur nucléaire des Etats-Unis et, par la même occasion, un site touristique. Du plutonium qui y était fabriqué a été utilisé lors de l'essai atomique de la bombe "Fat Man" larguée à Nagasaki ainsi que lors des tests sur le terrain militaire Alamogordo. Le réacteur a été fermé en 1968.
Le Complexe nucléaire de Hanford a été construit en 1943 et était initialement destiné au projet Manhattan. Vers l'année 1963, le territoire du Complexe abritait neuf réacteurs, 5 usines de séparation du plutonium sur le plateau central, en plus de 900 entreprises connexes et de laboratoires d'essais. La plupart des réacteurs ont été désactivés entre les années 1965 et 1971. Le "réacteur N" était le dernier à avoir été mis hors d'usage. Jusqu'à l'année 1987, le réacteur a continué à fonctionner, il produisait de l'électricité pour alimenter le réseau civil et produire du plutonium.
Le site conserve 177 réservoirs recelant des millions de litres de déchets radioactifs demeurés intouchés depuis la production du plutonium pour l'arme nucléaire. D'après l'estimation du gouvernement américain, le Complexe nucléaire de Hanford est l'endroit le plus contaminé de la planète.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала