Anonymous déclare la cyberguerre à la Turquie pour son soutien à Daech

Le groupe hacktiviste a revendiqué une cyber-attaque massive contre les serveurs turcs dans le cadre de sa campagne contre le gouvernement turc, soutenant Daech et a averti que ce n'était que le début, les banques, les comptes privés et des aéroports turcs pouvant être visés si les responsables ne cessaient pas leur double jeu.

Pour le moment, les hackeurs ont déjà attaqué 40.000 sites turcs. La plupart de ces sites fonctionnent déjà de nouveau.

The hacktivist collective Anonymous has published a list of websites used by the self-proclaimed Islamic State for propaganda and recruitment along with the companies - many based in the US and Europe - hosting them, in an effort to push for their removal. - Sputnik France
Anonymous découvre un portefeuille électronique de l'EI de 3 M USD

Plus tôt, le groupe hackiviste avait mis en ligne un message adressé au gouvernement turc avec le hashtag #OpTurkey:

"Cher gouvernement de la Turquie, si vous ne cessez pas de soutenir l'EI, nous allons continuer d'attaquer votre Internet, vos serveurs racines du DNS, vos banques et supprimer vos sites", a déclaré Anonymous.

"Après les serveurs racines du DNS, nous allons attaquer vos aéroports, vos ressources militaires et des connections privées d'Etat."

Une accumulation d'au moins 360 camions et véhicules lourds dans la région de Reyhanli, en Turquie (15 novembre 2015) - Sputnik France
La Norvège au courant du trafic pétrolier de l'EI en Turquie depuis juillet
Plus tôt, Anonymous avait déclaré la guerre à l'EI. Dans le cadre de cette campagne, le groupe avait déjà déclaré avoir découvert un portefeuille électronique de l'EI de 3 millions de dollars en bitcoins, un système de paiement sur Internet, et avait piraté près de 5.000 comptes Twitter liés à l’EI. Les hackers ont également piraté un site de propagande de l'EI sur le web invisible, le remplaçant par une publicité pour une pharmacie en ligne et un appel au calme et ont appelé les internautes à troller les djihadistes sur les réseaux sociaux en publiant des images avec les hashtags #Daesh, #Daeshbags et #ISISTrollingday censées tourner en dérision les combattants de Daech.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала