Pékin s'est exprimé sur l'incident de l'avion russe abattu par la Turquie

© liondwPlace Tiananmen à Pékin
Place Tiananmen à Pékin - Sputnik France
Le bombardier russe Sukhoi Su-24 abattu par la Turquie en Syrie est une perte pour les efforts internationaux dans la lutte contre le terrorisme, a déploré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hong Lei.

"La destruction de l'avion militaire russe est une perte pour les efforts internationaux dans la lutte contre le terrorisme. Nous espérons que toutes les parties concernées pourront renforcer la coopération et la coordination en vue d'éviter un drame semblable dans l'avenir", a-t-il dit.

Le diplomate a ajouté que l'avion russe avait effectué un vol dans l'espace aérien de Syrie avec l'autorisation du gouvernement syrien.

"L'avion a été abattu lorsqu'il remplissait sa mission visant la destruction des cibles terroristes sur le territoire de la Syrie".

Hong Lei a indiqué que des spécialistes chinois avaient assisté à l'ouverture de la boîte noire du Su-24 sur l'invitation de la partie russe. "L'analyse des données se poursuit", a-t-il précisé.

La cérémonie d'ouverture des boîtes noires du Su-24 russe abattu par la Turquie - Sputnik France
Le Su-24 russe abattu ne présentait aucune menace pour la Turquie
Le 24 novembre dernier, un F-16 turc a abattu un bombardier russe Su-24. Le président de Russie Vladimir Poutine a qualifié l'incident de "coup dans le dos" porté par les complices des terroristes. Ankara a affirmé que l'avion avait pénétré dans l'espace aérien turc. L'état-major général de Russie a fait un démenti avec, à l'appui, les données de la défense aérienne de Syrie. Après l'incident, le président de Russie a signé un décret portant sur le renforcement de la sécurité nationale et instauré des mesures économiques contre la Turquie.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала