En 15 ans, les USA ont remis 10.000 visas à des terroristes potentiels

Les autorités américaines ont accueilli, depuis le 11 septembre 2001, environ 10.000 personnes qu’elles ont par la suite soupçonnées de terrorisme, lit-on dans le journal Washington Post.

"Le Département d’Etat a reconnu la semaine dernière que depuis 2001 les autorités américaines  ont annulé les visas auparavant accordés à 9.500 personnes ayant participé à des activités terroristes ou ayant entretenu des liens avec des organisations terroristes. Cela signifie que près de 10.000 personnes ayant par la suite été qualifiées de trop dangereuses pour entrer aux USA auraient obtenu des visas leur permettant d’entrer dans le pays de façon légale", conclut le chercheur Mark Tissen de Institut de l'entreprise américaine dans son article pour cette édition. 

Membres d'Al-Qaïda - Sputnik France
USA: un Britannique condamné à 20 ans de prison pour terrorisme
La Secrétaire d’Etat adjoint aux affaires consulaires Michele Thoren Bond, répondant aux demandes des congressistes de préciser ce qui est arrivé à ces gens par la suite et s’ils demeuraient toujours sur le territoire des Etats-Unis, a indiqué qu’elle ignorait ces détails.

Le terrorisme nourri par les USA, ennemi commun de la Syrie et de l'Irak (expert)
Se référant aux données du Département d’Etat étudiées par l’Institut de l'entreprise américaine, Mark Tissen a indiqué qu’au cours des 15 dernières années les autorités ont refusé l’entrée aux Etats-Unis à 2.200 demandeurs de visas craignant qu’ils puissent être liés au terrorisme, soit à 20% des personnes soupçonnées de terrorisme à divers stades de leurs séjours aux USA. Il considère ces données comme un argument contre la décision du président Barack Obama d’accueillir, en 2016, 10.000 réfugiés en provenance de Syrie.

Les discussions concernant la façon d’empêcher les terroristes d'entrer aux Etats-Unis se sont multipliées considérablement après l'attaque terroriste de San Bernardino (Californie).  La fusillade perpétrée par un couple de terroristes a fait 14 morts et 21 blessés lors d'une fête dans un hôpital. Les terroristes ont été tués par la police quelques heures plus tard après s’être échappés de la scène de crime. L’une des deux criminels avait reçu son visa en tant que fiancée de citoyen américain malgré les appels aux Djihad qu’elle postait dans des réseaux sociaux.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала