Et le mot de l'année est…

Le monde attendait avec impatience le mot de l'année élu par Merriam-Webster. Plusieurs mots comportant le suffixe "-isme" avaient gagné en popularité ces derniers temps. Les mots "fascisme", "terrorisme" et "racisme", par exemple, figuraient également sur la liste des mots les plus répandus.

Mais cette année, contre toutes les attentes, c'est "socialisme" qui a remporté la palme du mot le plus populaire.
Bernie Sanders, champion de la social-démocratie scandinave, affirme que la disparition des associations avec la guerre froide et l'Union Soviétique ont contribué grandement à garantir le succès du mot.

Le Koktebel Jazz Party en Crimée: un projet emblématique de l'Année de la culture - Sputnik France
Le Koktebel Jazz Party en Crimée: un projet emblématique de l'Année de la culture

Le dictionnaire lie cette popularité avec les événements qui se déroulent dans le monde ainsi qu'aux Etats-Unis. Par exemple, le nombre d'occurrences du mot "fascisme" a monté en flèche après que Donald Trump a proposé d'empêcher les musulmans d'entrer aux Etats-Unis.
Le mot "terrorisme" est celui qui a dirigé le plus grand nombre d'utilisateurs vers le site du Webster, après les attaques terroriste de Paris. "Racisme" a lui aussi suscité l'attention des visiteurs du site après la fusillade de l'église épiscopale méthodiste africaine, en Caroline du Sud.
Le mot de l'année est choisi en fonction du nombre de demandes sur le site du dictionnaire en ligne Merriam-Webster. L'année dernière, par exemple, c'est le mot "culture" qui est devenu le numéro un, alors qu'en 2013 c'était le mot "science". L'entreprise Merriam-Webster est une filiale de l'Encyclopædia Britannica aux Etats-Unis depuis 1964.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала