Bientôt une guerre entre terroristes?

Les djihadistes implantés en Syrie et en Irak n'ont pas l'intention de limiter leur influence à ces deux pays: Daech tente actuellement de mettre la main sur l'Afrique du nord-est et rencontre l'opposition des autres groupes terroristes qui y sont implantés.

La guerre est déclarée entre les différents courants djihadistes. L'État islamique ne défie plus seulement les pays civilisés, mais aussi ses frères islamistes. Les responsables d'Al-Qaïda, fléau du début du XXIe siècle, n'acceptent pas l'érosion de leur influence et ont entamé une joute verbale avec les combattants de Daech. Les Talibans afghans, de leur côté, ont déclaré le djihad contre ces derniers: les deux mouvements se sont déjà battus pour des champs de pavot.

Des sauveteurs somaliens emportent le corps d'une victime d'un attentat à Mogadiscio - Sputnik France
Les djihadistes shebabs revendiquent l'attaque d'un hôtel à Mogadiscio
Aujourd'hui, Daech tente de créer un "petit émirat" sur le territoire somalien déchiré par la guerre, mais la niche terroriste y est déjà occupée par Al-Shabbaab. Ce mouvement (qui signifie "jeunesse" en français), affilié à Al-Qaïda, a annoncé que tout membre envisageant de rejoindre Daech serait exécuté. D'après les leaders terroristes somaliens, une défection vers Daech est synonyme de trahison.

Quoi qu'il en soit, ce "marché de l'emploi" créé par Daech en Somalie porte ses premiers fruits. Abdikadir Moumin, leader spirituel musulman influent, a décidé de rejoindre l'organisation avec 20 ses adeptes. D'après les observateurs, Daech ne s'empare pas du pays par la force mais à l'aide d'une "campagne publicitaire efficace". "Il a lancé une machine puissante de propagande", estime Matt Bryden, directeur du centre Sahan Research de Nairobi.

troupes britanniques - Sputnik France
Londres envisage d’envoyer des troupes en Somalie
Hussein Hassan, leader musulman au Kenya et ancien partisan d'Al-Shabbaab, a également annoncé son adhésion à Daech. Les médias somaliens indiquent également que le combattant Daliadaiden, qui avait participé à l'organisation de l'attaque d'Al-Shabbaab contre l'université de la ville de Garissa à l'est du Kenya, aurait prêté serment à Daech. Cette défection pourrait porter un coup dur à Al-Shabbaab car ce djihadiste était très influent dans le nord-est du Kenya. "Ces événements pourraient permettre à Daech de s'implanter au Kenya sans lever le petit doigt", souligne Matt Bryden.

Plusieurs organisations terroristes d'Afrique du nord et d'Asie du sud ont déjà prêté serment à Daech suite à la proclamation du califat islamique. Leurs liens avec le "centre" restent pourtant très faibles et ces groupes continuent en général d'agir de manière isolée.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала