Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'aviation syrienne a frappé 190 sites terroristes depuis la mi-décembre

© Sputnik . Alexander Astafyev / Aller dans la banque de photosBombes aériennes syriennes à la base militaire de Hama
Bombes aériennes syriennes à la base militaire de Hama - Sputnik France
S'abonner
L'armée syrienne a éliminé le chef du Front des révolutionnaires syriens (FRS) Mohammad al Masaalma.

L'aviation syrienne a effectué 168 sorties pour frapper 190 sites terroristes depuis la mi-décembre, a annoncé samedi le porte-parole des Forces armées syriennes Ali Mayhub.

"Les avions de l'Armée de l'air syrienne ont effectué 168 sorties pour attaquer 190 cibles terroristes près de Homs, de Hama, d'Idlib, d'Alep et dans une banlieue de Damas du 17 au 26 décembre. Ces frappes ont permis de détruire des postes de commandement et des groupes terroristes", a indiqué le général Mayhub. 

Trois postes de commandement du groupe terroriste Etat islamique (EI, ou Daech) et un convoi de véhicules transportant des terroristes ont été anéantis dans la région de Homs.

Opération spéciale de l’armée arabe syrienne à Damas - Sputnik France
Opération spéciale de l’armée syrienne à Damas
22 centres de communications et trois positions fortifiées des terroristes ont été détruites non loin d'Alep. L'aviation syrienne a en outre détruit un convoi automobile des terroristes dans une banlieue d'Idlib, a ajouté le porte-parole.

L'armée syrienne a éliminé le chef du Front des révolutionnaires syriens (FRS) Mohammad al Masaalma non loin de Damas.

"Nous avons éliminé beaucoup de terroristes, notamment le chef du Front des révolutionnaires de Syrie Mohammad al Masaalma", a noté Ali Mayhub.

"Des unités de l'armée syrienne ont détruit des blindés avec des terroristes et trois véhicules dotés de mitrailleuses lourdes dans la ville de Daraa, et ont porté des frappes contre les formations terroristes", a-t-il précisé.

Selon lui, les succès de l'armée gouvernementale syrienne font augmenter le nombre de désertions parmi les membres des formations terroristes, "surtout dans les régions voisines de la Turquie".

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала