Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Washington évacue d'Irak les meneurs de Daech

© REUTERS / StringerProvince d'Anbar. Irak, Juillet 12, 2015.
Province d'Anbar. Irak, Juillet 12, 2015. - Sputnik France
S'abonner
Le ralentissement des opérations des Hashd al-Shaabi (milices chiites irakiennes) contre les djihadistes de l'Etat islamique à Ramadi et à Fallouja est dû à l'ingérence des Etats-Unis, ayant sans doute décidé d'évacuer les meneurs terroristes, selon le chef des miliciens chiites.

Le commandant des milices chiites irakiennes Hashd al-Shaabi ("Rassemblement populaire") a déclaré que les Etats-Unis évacuent d'Irak les leaders du groupe Etat islamique (EI, ou Daech) pour la durée des opérations spéciales à Ramadi et à Fallouja, rapporte l'agence iranienne Fars

"Le ralentissement des opérations spéciales dans les villes de Ramadi et de Fallouja de la province (majoritairement sunnite, ndlr) d'Al-Anbar est le résultat de l'ingérence des Etats-Unis. Tout indique que les Américains ont décidé d'évacuer les chefs de file de Daech à bord d'hélicoptères dans une destination inconnue", a notamment indiqué Haidar al-Hosseini al-Ardavi.

A Wall Street sign hangs near the New York Stock Exchange. - Sputnik France
Les USA tirent-ils profit de la montée de Daech?
 

Appuyées par les Hashd al-Shaabi et l'aviation de la coalition conduite par les Etats-Unis, les forces irakiennes continuent à nettoyer Ramadi de Daech, dont deux centaines de djihadistes peuvent encore se trouver au centre de la ville.  

La reconquête de Ramadi qui se situe à 100 km à l'ouest de Bagdad et qui est tombée entre les mains des terroristes en mai dernier revêt une importance stratégique. Quoi qu'il en soit, cette reconquête se fait au ralenti. 

Daech ferait les yeux doux à Miss Irak? - Sputnik France
Daech aurait fait les yeux doux à Miss Irak?

Lancée à la fin de mai, l’opération de reconquête militaire a été ralentie d’abord par les chaleurs estivales insoutenables dans cette région désertique puis par les pièges explosifs et les attaques-suicides de l’EI, ainsi que l’impréparation des forces irakiennes. 

Il n'est pas à oublier non plus que Daech a eu des mois pour préparer ses défenses et le combat urbain est ce qu’il y a de plus difficile, font remarquer les experts.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала