Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Lutte de la coalition contre l'EI: la parole, mais les actes?

S'abonner
Tandis que les frappes de l'aviation russe poussent les terroristes à revoir leurs plans logistiques, les membres de la coalition, au fait de ces changements, restent les bras croisés.

Frappes contre les positions de Daech - Sputnik France
L'EI trace de nouveaux itinéraires de transport de pétrole en Turquie
"Suite aux opérations militaires russes, Daech opère un changement logistique dans le domaine du trafic pétrolier en provenance de Syrie et en direction de la Turquie, en traçant de nouveaux itinéraires à travers les régions du nord-ouest de l'Irak qui font pourtant l'objet d'une attention constante de la part Etats-Unis ", a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

Aussi conseille-t-il aux pays membres de la coalition occidentale de joindre enfin la parole aux actes et de prendre exemple sur le travail de la Russie, dont les résultats sont probants.

Cette accusation de M. Konachankov paraît justifiée au regard du récent refus du représentant officiel du Pentagone de coopérer avec la Russie dans la lutte contre l'EI.

"Nous avons publiquement attiré l'attention de nos collègues américains sur le fait qu'il valait mieux agir afin d'éliminer les sources de revenus des terroristes dans la région plutôt que de se perdre en vaines discussions au sujet des activités de Daech en Irak", a-t-il souligné.

Néanmoins, bien que la Russie soit prête à partager avec la coalition occidentale les informations dont elle dispose sur les positions des terroristes, la porte-parole du ministère américain de la Défense Michelle Baldansa a annoncé que le Pentagone renonçait à coopérer avec la Russie dans la lutte contre le terrorisme en Syrie tant que le Kremlin n'aurait pas changé sa position à l'égard de Bachar el-Assad.

Un pilote russe  à la base de Hmeimim - Sputnik France
La Russie répond à Daech et venge l’Europe
"C'est toujours la même chanson. La déclaration de Michelle Baldansa n'a fait que confirmer pour la énième fois que la lutte du Pentagone contre l'EI ne serait réalisée que sur le papier", a conclu M. Konachenkov.

Depuis le 30 septembre, la Russie effectue des frappes aériennes contre le groupe terroriste État islamique en Syrie, à la demande du président syrien Bachar el-Assad. L'aviation des États-Unis et de leurs alliés bombarde les positions de Daech en Syrie depuis septembre 2014, et ce sans avoir reçu l'aval du Conseil de sécurité de l'Onu ou du gouvernement syrien.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала