Narendra Modi détend les relations Inde-Pakistan

© AP Photo / Wong Maye-ENarendra Modi
Narendra Modi - Sputnik France
Le premier ministre indien Narendra Modi n'hésite pas à aller à l'encontre du protocole diplomatique quand cela en vaut la peine: c'est notamment ce qu'illustre sa dernière surprise en date.

Après son séjour à Moscou, il s'était d'abord rendu à Kaboul pour assister à la cérémonie de transmission aux Afghans du bâtiment du parlement national construit par les Indiens. Cet événement était prévu à l'agenda et annoncé — rien de bien surprenant, donc. Mais son initiative suivante s'est avérée tout à fait inattendue: le premier ministre indien s'est en effet déplacé à Lahore, plus précisément au domicile de Nawaz Sharif, chef du gouvernement pakistanais. Motif officiel de sa visite? Souhaiter un joyeux anniversaire à son homologue et prendre part à la cérémonie de mariage de sa petite-fille.

Premier-ministre indien Narenda Modi - Sputnik France
L'Inde dit à l'équipement militaire US: "Cela suffit!"
L'Indian Express et la majorité de la presse indienne ont approuvé le geste de Narendra Modi en soulignant qu'il avait entrepris "une initiative risquée au nom de la paix". Cette visite, en effet, était le premier déplacement d'un premier ministre indien au Pakistan depuis dix ans. La surprise des médias ne signifie pas que ce geste était complètement spontané: les services de sécurité avaient commencé à préparer l'accueil de l'hôte de marque indien quelques jours avant sa venue.

Tatiana Chaoumian, chef du Centre de recherches indiennes de l'Institut d'études orientales auprès de l'Académie des sciences de Russie, fait remarquer que le "geste de Narendra Modi semble extravagant, mais s'explique en fait par une volonté de créer un contexte extérieur pacifique afin de développer la production industrielle, de réduire le chômage et de former de nouvelles entreprises mixtes avec des capitaux étrangers. Il a même annoncé une politique "Made in India" pour attirer ces derniers. Il est impossible d'atteindre cet objectif si le pays est au bord de la guerre".

Vladimir Poutine et Narendra Modi - Sputnik France
Energie et armement: accords russo-indiens pour 10 mds USD
Selon certains sages indiens anciens, un homme d'État doit définir dès le début ce qu'il peut ou ne peut pas faire. Concernant les relations avec la Chine, Narendra Modi a conclu qu'il était impossible de résoudre leur litige frontalier — c'est pourquoi le gouvernement indien a mis cette question de côté. Et il est probable que New Delhi envisage de poursuivre la même politique avec le Pakistan, car le problème du Cachemire semble pour le moment insoluble.

Certains observateurs occidentaux doutent que ces pas en avant puissent porter leurs fruits. "L'animosité entre l'Inde et le Pakistan résulte de leur attachement à deux idéologies inconciliables. Le Pakistan se considère comme la véritable maison de tous les musulmans du sous-continent, alors que le l'Inde se voit comme le symbole du sécularisme et de la diversité, deux valeurs au-dessus de toute religion. Ces deux mentalités se contredisent", estime The Guardian. Les deux États ne peuvent donc exister en paix qu'isolés l'un de l'autre. On est donc en droit de douter que la diplomatie de Naredra Modi puisse favoriser durablement la paix dans la région.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала