Les plus gros fakes de 2015

En 2015, beaucoup d'images ont enflammé la Toile avant qu'on ne découvre qu'elles ne correspondaient pas à la réalité.

Fake #1: deux enfants après le séisme au Népal

Cette image diffusée après le tremblement de terre au Népal a fait traînée de poudre dans les médias. Elle n'est pas fausse au sens strict du terme, mais elle n'est pas non plus tout à fait authentique.

"Un garçon de 4 ans protège sa sœur de 2 ans au Népal", indiquait la légende de la photo. Cette image s'est rapidement répandue sur Facebook et Twitter, accompagnée d'un appel à aider les victimes.

En réalité, la photo avait été prise en 2007 dans un village vietnamien.

© Photo Na Son NguyenUn garçon de 4 ans et sa sœur de 2 ans
Un garçon de 4 ans et sa sœur de 2 ans - Sputnik France
Un garçon de 4 ans et sa sœur de 2 ans

Fake #2: un immigré publie les photos de son périple vers l'Europe sur Instagram

Cet été, les utilisateurs d'Instagram ont vu apparaître les photos incroyables d'un homme qui illustrait sur le réseau social son périple du Sénégal vers l'Espagne.

Les images d'Abdou Diouf ont gagné en popularité sur internet et attiré des milliers d'abonnés, qui écrivaient des commentaires chaleureux d'approbation et de soutien.

Certaines voix sceptiques ont toutefois attiré l'attention sur l'utilisation des hashtags #InstaLovers et #RichKidsofInstagram. En fait, cette page était une partie de la campagne publicitaire d'un festival de photo du nord de l'Espagne.

Ready for everything. Prepared for the new experiences. #newlook #swag#haitdos#beautifull#mua#hairstylist#

Фото опубликовано Abdou Diouf (@abdoudiouf1993) Июл 21 2015 в 2:56 PDT

Fake #3: un combattant de Daech s'introduit en Europe en tant que réfugié

A l'apogée de la crise des réfugiés en Europe, certains utilisateurs de Facebook ont publié des photos de combattants du mouvement djihadiste État islamique qui auraient infiltré le continent en tant que réfugies.

"Vous rappelez-vous de ce gars? L'année dernière il était sur des photos de Daech, mais aujourd'hui il est un "réfugié", écrivait ainsi un utilisateur.

Il s'est avéré que cet homme, Laith al-Saleh, avait en effet combattu en Syrie mais du côté de l'opposition modérée de l'Armée syrienne libre qui affrontait les forces du président Bachar al-Assad.

Il avait ensuite quitté la Syrie pour rejoindre la Macédoine et y demander l'asile en août 2015.

© Photo facebookun combattant de Daech
un combattant de Daech  - Sputnik France
un combattant de Daech

Fake #4: les rues parisiennes désertées

Cette image présentant les rues parisiennes totalement désertées suite aux attentats de novembre s'est rapidement répandue sur les réseaux sociaux.

Elle faisait en réalité partie du projet artistique "Un monde silencieux" dont l'objectif était de donner une image d'un monde dépeuplé grâce à des photos retouchées.

Fake #5: la vengeance du mari

L'histoire d'un Allemand divorcé qui aurait coupé tous ses avoirs en deux pour les vendre a semblé crédible à beaucoup de monde, voire à certains médias. La page correspondante sur eBay était authentique mais pas l'histoire-même.

Quand la vidéo a récolté 4,5 millions de vues sur YouTube, l'association allemande des avocats a annoncé qu'elle faisait partie de sa campagne publicitaire.

© Photo Youtube la vengeance du mari
 la vengeance du mari - Sputnik France
la vengeance du mari
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала