Mosquées portes ouvertes : un moyen efficace de lutter contre l’islamophobie ?

L’année 2015 touche à sa fin, et cette année fut pleine de défis pour la Communauté musulmane de France.

Une salle de prière musulmane saccagée en Corse - Sputnik France
Salle de prière musulmane saccagée en Corse: Valls dénonce une profanation inacceptable
Il y eut les attentats contre Charlie Hebdo et l'Hypermarché cascher en Janvier, puis ceux du 13 Novembre, et l'attaque contre un lieu de prière en Corse voici quelques jours. Les Musulmans de France sont au cœur de l'actualité: tirés par les amalgames d'un côté, par le débat sur « l'identité nationale » de l'autre, les Musulmans de France font face à des défis inimaginables voici encore un an.

Si les actes islamophobes sont en recrudescence en France, c'est aussi le cas dans le reste de l'Europe. Comme en France, de nombreuses initiatives sont mises en place afin de montrer à tout le monde l'Islam tel qu'il est, et ce à travers le continent européen.

Suite aux évènements de Janvier, des mosquées ouvraient leurs portes au grand public dans la région Rhône-Alpes. Durant les Journées du Patrimoine, l'Union des Mosquées de France (UMF) avait lancé ce concept à travers toute la France en Septembre.

C'est justement Mohammed Moussaoui de l'UMF qui nous parle des journées portes ouvertes qui seront organisées les 9 et 10 Janvier 2016 par le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), dans un esprit de fraternité.

L'appel du CFCM concerne des dates un an après les attentats de Janvier. Tous les espaces de dialogues entre l'Islam de France et nos concitoyens de toute confession et conviction ne peuvent être que bénéfiques pour la société.

Une femme musulmane - Sputnik France
Internautes scandalisés par un article "islamophobe" de Libération
La mosquée a une place plus qu'importante au sein de la communauté musulmane de France, car elle permet aux croyants de se recueillir et de partager des instants de leur vie, comme nous l'explique M. Moussaoui.

Les musulmans disposent finalement d'espaces de prières dignes de ce nom pour prier, mais aussi où les personnes peuvent se retrouver, et surtout d'enseignement et de dialogue avec les familles. La mosquée est aussi un lieu où les familles ont une oreille qui les écoute, et qui peut leur apporter un soutien.

La communauté musulmane a été plus que meurtrie par les attentats, et a exprimé sa condamnation sans appel de tels actes. Elle se tient debout face à l'obscurantisme, comme tout l'ensemble de la population de France.

Les 9 et 10 Janvier la population va se retrouver une année après ces attentats. Il est important que les Musulmans de France prennent part à cette commémoration, avec nos concitoyens, dans l'esprit de concorde qui s'est manifesté à l'époque du 11 Janvier. Tout le monde s'était retrouvé ensemble. Il y a beaucoup d'ignorance à l'égard de la religion et des traditions, et multiplier des actions pour qu'il y ait davantage d'ouverture est positif pour tous.

Les reliques du prophète Mohammed exposées dans une mosquée (archives) - Sputnik France
Islamophobie au service de l'idéologie occidentale
Ces challenges portés par l'actualité et la géopolitique ont placé la population musulmane au cœur d'une situation difficile. En ouvrant la mosquée à toutes et à tous, et en délivrant le vrai message des Saintes Ecritures, les institutions musulmanes permettent aux non-Musulmans de connaître l'Islam, et de combattre l'intolérance et donc les amalgames.

La solution face à la violence, face au terrorisme et face aux extrêmes est de ne pas utiliser leurs méthodes ni leurs outils. Le vrai calcul de DAECH est bel et bien de pousser à une violence contre les Musulmans afin de justifier des violences contre les non-Musulmans, et vice-versa.

Mosquée de Lagny-sur-Marne, Dec. 2, 2015 - Sputnik France
Trois mosquées fermées depuis la semaine dernière, dont celle de Lagny-sur-Marne
Cette initiative n'a pas pour but d'apporter des réponses géopolitiques, mais de faire en sorte à ce que les habitants de la France se connaissent mieux, et c'est déjà quelque chose de concret, un an après les tragédies des 9 et 10 Janvier 2015.

C'est donc le début d'une véritable riposte commune, car liant toute la République, contre le terrorisme et contre les extrêmes.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала