Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Stratégie de sécurité nationale russe: l'Occident n'a rien à y redire

S'abonner
Fin 2015, le président Vladimir Poutine a signé un document définissant la stratégie de sécurité nationale de la Russie.

Le document spécifie que Moscou se prononce pour un renforcement de la coopération mutuellement avantageuse avec les pays d'Europe et l'Union européenne, et pour une harmonisation des processus d'intégration en Europe et dans l'espace post-soviétique. La stratégie souligne également que la Russie souhaite bâtir un partenariat efficace avec les Etats-Unis sur la base d'intérêts convergents.

The Kremlin as seen from the Sofiiskaya Embankment. - Sputnik France
La Russie adopte une nouvelle stratégie de sécurité nationale
Bien que la nouvelle stratégie de sécurité nationale russe soit largement débattue dans les médias internationaux, les journalistes occidentaux n'ont rien trouvé à redire à ce document. Ils ont néanmoins constaté que les menaces émanant de l'Otan et des Etats-Unis figurent parmi les principaux défis auxquels la Russie est actuellement confrontée.

L'agence Reuters souligne notamment que "la Russie a pour la première fois cité les Etats-Unis en tant que menace pour sa sécurité nationale".

"La Russie a réussi à accroître son rôle dans le règlement des problèmes mondiaux,  ce qui a provoqué une réaction de l'Occident", écrit l'agence, sans toutefois préciser la nature de cette réaction.

NewsWeek constate, lui, que "l'application par Moscou d'une politique intérieure et extérieure indépendante a provoqué la riposte des Etats-Unis et de leurs alliés soucieux de conserver leur suprématie dans le monde".

Sans soumettre la stratégie russe à une critique virulente, le quotidien américain The Hill signale pourtant son désaccord avec certaines positions énoncées dans le document.

Vladimir Poutine - Sputnik France
Poutine révise la stratégie de sécurité nationale
"La stratégie cite en qualité de menace l'élargissement de l'Otan et du réseau des laboratoires militaires biologiques des Etats-Unis implantés dans des pays limitrophes de la Russie", écrit le journal sans donner la moindre appréciation de ce fait.

The Daily News souligne pour sa part que les relations entre Moscou et l'Occident se sont dégradées sur fond d'événements en Ukraine. C'est la raison pour laquelle la mise au point d'une nouvelle stratégie de sécurité nationale russe n'a rien d'inattendu.

"Les Etats-Unis et l'UE ont soutenu un coup d'Etat anticonstitutionnel en Ukraine, ce qui a provoqué une scission profonde au sein de la société ukrainienne et un conflit armée", rappelle le journal, citant le document signé par Vladimir Poutine.

Pour The Washington Times, la publication de la nouvelle stratégie de sécurité nationale russe "n'est qu'une simple formalité".

"Ces derniers temps, l'Otan a ouvertement renforcé son potentiel militaire en Pologne et dans les pays baltes sous prétexte de contrer une hypothétique agression russe", écrit l'éditorialiste Todd Wood.

Enfin, The Financial Times estime que "les accusations lancées contre l'Otan et les Etats-Unis finiront visiblement par aggraver les relations entre Moscou et l'Occident".

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала