Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ankara attaquera Moscou devant l’OMC

S'abonner
La Russie ayant introduit des mesures de restrictions économiques contre la Turquie, Ankara se prépare à porter plainte devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC), a déclaré le ministre turc des Finances, Mustafa Elitach.

Selon lui, la Turquie recueille actuellement toutes les preuves nécessaires.

"Nous nous engageons à rétablir toutes les victimes dans leurs droits par le biais des tribunaux internationaux. Il est indispensable que le commerce repose sur une base juridique saine", a martelé le ministre, cité par le journal turc Daily Sabah.

Bosphorus Bridge and Turkish Flag - Sputnik France
Les opérations secrètes de la Turquie repoussent d'elle l'Occident
Depuis que la Russie a introduit une série de restrictions contre la Turquie, l'économie de ce pays fait face à des conséquences désastreuses, et c'est le secteur tertiaire qui en souffre le plus. Compte tenu de cette situation, Ankara envisage de s'orienter vers le marché africain, écrit le quotidien.

Le vice-ministre russe du Développement économique, Alexeï Likhachev, avait auparavant prédit que les échanges entre Moscou et Ankara ne dépasseraient pas 18 ou 19 milliards de dollars, atteignant donc le niveau le plus bas de ces dernières années.

Le Conseil russe des ministres a entériné le 30 novembre une liste de produits agricoles, de matières premières et de denrées alimentaires en provenance de Turquie qui sont interdits d'importation en Russie à compter du 1er janvier 2016.

Jens Stoltenberg - Sputnik France
L'Otan risque un conflit avec la Russie à cause de la Turquie
Le 28 novembre, le chef d'Etat russe a signé un décret visant à renforcer la sécurité nationale et introduisant des mesures économiques contre la Turquie, après l'attaque du bombardier russe Su-24.

Le 24 novembre, un chasseur F-16 de l'armée de l'air turque a abattu un bombardier russe Su-24 impliqué dans la campagne de frappes aériennes contre les positions de l'Etat islamique en Syrie. Selon Ankara, l'avion russe a violé l'espace aérien turc. Moscou dément ces allégations tout en soulignant que son bombardier ne présentait aucune menace pour la Turquie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала