Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

En Allemagne, des voix s’élèvent pour réintégrer la Russie au G8

S'abonner
De plus en plus de leaders politiques commencent à prendre conscience du rôle de Moscou dans la résolution des problèmes clés. Cette fois-ci, c'est la vice-présidente du parti de gauche allemand, Sahra Wagenknecht, qui s'est joint à leurs rangs.

Ainsi, Mme Wagenknecht a demandé dans une interview accordée au média allemand DPA de réintégrer la Russie dans les rangs du G8.

"Dès le début, l'expulsion de la Russie du G8 était erronée. Avec l'exemple de la Syrie, nous voyons qu'il est impossible de prendre quelque décision politique que ce soit sans participation de la Russie. Plus nous ignorons la Russie, plus le risque d'escalade des conflits augmente", a déclaré Mme Wagenknecht.

La représentante de la gauche allemande n'est pas l'unique leader politique à être consciente du rôle joué par la Russie sur l'échiquier mondial. Auparavant, le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier s'était prononcé pour que la Russie redevienne le plus vite possible membre du Groupe des huit, et avait même énuméré les conditions de ce retour, notamment la résolution du conflit ukrainien et la collaboration avec l'Occident sur le règlement du conflit syrien.

Le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier - Sputnik France
L'Allemagne dicte les conditions du retour de la Russie dans le G8
Toutefois, le président de la commission des Affaires étrangères de la Douma russe (chambre basse du parlement, ndlr), Alexeï Pouchkov, avait déclaré que le format du sommet du G8 était dépourvu de sens pour le moment.

Depuis 1998, la Russie était membre du G8, groupe de discussion et de partenariat économique des huit pays constituant les plus grandes puissances économiques du monde, soit la Russie, les Etats-Unis, le Japon, l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l'Italie et le Canada.

Cependant, en 2014, elle a été exclue du G8 suite au rattachement de la Crimée, qui avait été adhérée à la Russie suite à un référendum. Pourtant, les pays Occidentaux et l'Ukraine ne reconnaissent pas la légitimité du référendum et qualifient l'adhésion de la Crimée d'annexion. 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала