Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Washington envisage la démission d'Assad pour mars 2017

© Sputnik . Valeriy Melnikov / Aller dans la banque de photosWashington envisage la démission d’Assad pour mars 2017
Washington envisage la démission d’Assad pour mars 2017 - Sputnik France
S'abonner
La Maison Blanche présume que Bachar el-Assad restera chef de l'Etat syrien jusqu'en mars 2017, rapporte l'agence de presse américaine Associated Press (AP).

Dans le meilleur des cas, pour les Etats-Unis, le président syrien Bachar el-Assad démissionnera en mars 2017, soit deux mois après l'arrivée en fonction d'un nouveau président américain, indique l'AP faisant référence à un document pour usage interne obtenu par l'agence.

Maison blanche - Sputnik France
Washington a secrètement négocié avec des officiels syriens pendant des années

Le document, préparé pour des responsables américains dans le cadre de la crise syrienne, fixe la date du départ d'el-Assad quelque part en mars 2017 tout comme celle de son "cercle intérieur". Cette période marquerait la cinquième année où Barack Obama exige publiquement la démission de M.Assad.

Ce soi-disant calendrier est basé sur le plan de paix en Syrie approuvé par le Conseil de sécurité de l'Onu en décembre dernier. Le plan de paix prévoit notamment un gouvernement de transition dans les six mois, ainsi que des élections parlementaires et présidentielles dans les 18 mois, sous le contrôle de l'Onu et conformément à la nouvelle Constitution syrienne.

Damas - Sputnik France
Règlement pacifique en Syrie: une voie pleine d'embûches

Selon le document américain obtenu par l'AP, le processus politique en Syrie sera lancé en février prochain et prévoit la création d'un gouvernement de transition en avril, la dissolution parlementaire en mai et une amnistie partielle de certains responsables ainsi que des chefs de l'opposition modérée.

Le document prévoit également que le Conseil de sécurité de l'Onu reconnaîtra le gouvernement de transition et indiquera les étapes ultérieures en incluant des reformes politiques, la convocation d'un parlement intérimaire ainsi que la création d'une nouvelle constitution syrienne dont le texte sera soumis au référendum en janvier 2017.

Le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier - Sputnik France
Un conflit entre Téhéran et Riyad entraverait le règlement en Syrie

L'Iran et la Russie, qui soutiennent Bachar el-Assad, soulignent que c'est le peuple syrien qui doit décider du sort du pays. La stratégie de la Maison Blanche avait auparavant visé le changement du régime en Syrie, mais Washington a récemment fait de la lutte contre Daech son objectif principal dans le contexte de la crise syrienne.

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала