Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Suite à l'épisode de Cologne, Merkel songe à revoir la loi d'expulsion

© AP Photo / Markus SchreiberSuite à l'épisode de Cologne, Merkel songe à revoir la loi d'expulsion
Suite à l'épisode de Cologne, Merkel songe à revoir la loi d'expulsion - Sputnik France
S'abonner
Les récents évènements de Cologne pourraient aboutir à une révision de la loi allemande interdisant d'expulser les individus dont la vie et la sécurité sont menacées dans leurs pays d'origine, a déclaré Angela Merkel.

La chancelière allemande Angela Merkel a annoncé samedi, à Mayence, que les migrants condamnés à une peine avec sursis pourraient être expulsés d'Allemagne dans l'éventualité où ils violeraient la loi.

"Si un réfugié commet un délit, cela doit avoir des conséquences. Cela veut dire qu'un réfugié peut perdre son titre de séjour quelle que soit la peine, à réclusion ou même avec sursis", a affirmé la chancelière allemande, citée par l'AFP.

Polizei in Köln - Sputnik France
Agressions de Cologne: la police réduite au silence
Mme Merkel a également fait remarquer que les évènements survenus à Cologne, lors desquels près d'une centaine de femmes avaient été assaillies par des migrants, pouvaient aboutir à une révision de la loi d'expulsion de l'Allemagne.

Actuellement, la loi allemande interdit d'expulser les individus dont la vie et la sécurité sont menacées dans leurs pays d'origine.

La chancelière allemande tente d'ailleurs de mobiliser sa population autour de sa politique migratoire, tandis que cette dernière ne cesse de s'inquiéter des éventuelles conséquences des flots de migrés.

Cologne: presque tous les agresseurs sont des migrants - Sputnik France
Cologne: presque tous les agresseurs sont des migrants
Cela est particulièrement vrai depuis le crime perpétré fin décembre à Cologne, alors que plus d'une centaine de femmes ont été victimes d'attouchements durant la Nuit de la Saint-Sylvestre. Certains témoignages portent à croire qu'il s'agit d'individus "d'apparence arabe ou nord-africaine", qui auraient encerclé en foule les victimes et commis des vols, voire des agressions sexuelles.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала