Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'hommage populaire place de la République aux victimes des attentats

© REUTERS / Christian HartmannA French flag is seen in front of the Bataclan concert hall to pay tribute to the victims of the series of deadly attacks on Friday, in Paris, France, November 17, 2015.
A French flag is seen in front of the Bataclan concert hall to pay tribute to the victims of the series of deadly attacks on Friday, in Paris, France, November 17, 2015. - Sputnik France
S'abonner
Johnny Hallyday a chanté "Un dimanche de janvier" sur une place de la République à Paris loin d'être bondée, pour un ultime hommage populaire aux victimes des attentats, en présence de François Hollande.

.

​Juste avant, la cérémonie officielle a démarré avec le dévoilement par le chef de l'Etat d'une plaque au pied d'un chêne du souvenir planté pour l'occasion dans un coin de la place, ont constaté des journalistes de l'AFP sur place. Une minute de silence a été observée.

Les services secrets français suspectaient un attentat au Bataclan - Sputnik France
Les services secrets français suspectaient un attentat au Bataclan
Le texte de la plaque dit: "A la mémoire des victimes des attentats terroristes de janvier et novembre 2015, à Paris, Montrouge et Saint-Denis. Ici même, le peuple de France leur rend hommage".

Outre le chef de l'Etat, Manuel Valls, plusieurs ministres, dont Bernard Cazeneuve (Intérieur) et Christiane Taubira (Justice), ainsi que la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, son prédécesseur, Bertrand Delanoë, et Gérard Larcher, président LR du Sénat, étaient présents.

​De nombreuses familles de victimes étaient également présentes.

Французские полицейские у театра Bataclan, где террористы захватили заложников - Sputnik France
Attentat au Bataclan: une vidéo de l'attaque publiée
Cette journée de commémoration conclut une semaine de célébrations à la mémoire des victimes des attentats de janvier (17 morts) et novembre (130 morts) à Paris, Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) et Montrouge (Hauts-de-Seine).

"Nous avons besoin pour affronter le terrorisme, car nous sommes en guerre contre le jihadisme, de cet esprit de rassemblement", a expliqué Manuel Valls sur France 2, invoquant le "souvenir, la compassion mais en même temps la force d'affirmer que nous sommes là, que nous sommes vivants".

​La mairie de Paris, qui organise les cérémonies, a souhaité que la population puisse être associée à cet hommage au volet officiel comme populaire, sur une place devenue en un an un lieu de recueillement et le symbole de la mobilisation, rapporte l'AFP.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала