Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les USA tentent d’instrumentaliser l’essai nucléaire nord-coréen

S'abonner
Selon Frantz Klintsevitch, vice-président du Comité de la défense du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), les Etats-Unis instrumentalisent le test présumé d’une bombe H par la Corée du Nord afin de renforcer leur présence dans cette région.

Washington refuse de signer la paix avec la Corée du Nord - Sputnik France
Test d’une bombe H: Kim Jong-un évoque une "mesure d'autodéfense"
Le 6 janvier, la Corée du Nord a déclaré avoir effectué son premier essai d'une bombe à hydrogène. Suite à cet essai revendiqué par Pyongyang au mépris des résolutions de l'Onu, un bombardier américain à long rayon d'action a réalisé une démonstration de force en survolant la Corée du Sud.

"Auparavant, plusieurs experts avaient annoncé que les Etats-Unis instrumentaliseraient le test présumé par la Corée du Nord d'une bombe à hydrogène afin de renforcer leur présence dans cette région. C'est ce qui se passe actuellement", a déclaré Frants Klintsevitch.

"En envoyant un bombardier B-52 Stratofortress en Corée du Sud, Washington a rendu à Pyongyang la monnaie de sa pièce, en répondant par l'intimidation à ces démarches destructives. Mais est-ce que la situation dans la péninsule coréenne est devenue moins tendue? J'en doute fort", s'interroge le responsable du Sénat russe.

Selon M. Klintsevitch, il convient d'attendre l'adoption par le Conseil de sécurité de l'Onu d'une résolution sur la Corée du Nord reflétant la position consolidée de la communauté internationale.

défilé militaire, Pyongyang - Sputnik France
Et si une guerre éclatait entre les deux Corées?
La Corée du Nord a affirmé mercredi dernier avoir conduit un test réussi de bombe H, ce qui a suscité une cascade de condamnations internationales, bien que la plupart des experts doutent que l'engin testé ait été une bombe à hydrogène, comme le prétend Pyongyang.

De nombreuses consultations diplomatiques ont été lancées, dans la foulée d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU qui a promis d'alourdir la panoplie de sanctions pesant déjà sur la Corée du Nord à la suite de ses précédents essais (2006, 2009 et 2013).

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала