Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

"Un dimanche de janvier": l'hommage place de la République aux victimes des attentats

S'abonner
Dans la matinée, un hommage officiel avait été rendu sur la place de la République, avec le dévoilement d'une plaque et une chanson interprétée par Johnny Hallyday, en présence de François Hollande et d'une assistance peu nombreuse mais grave.

Avec un "dimanche de janvier" chanté par Johnny Hallyday, un texte de Victor Hugo et le dévoilement d'une plaque, un hommage officiel et populaire, en présence de François Hollande et d'une assistance peu nombreuse mais grave, a été rendu dimanche matin aux victimes des attentats place de la République, informe l'AFP.Des centaines de personnes, recueillies, s'étaient rassemblées sur l'esplanade dans un silence quasi total, hormis les annonces des micros officiels et quelques applaudissements sporadiques, après chaque chanson chantée.

Outre le chef de l'Etat et Mme Hidalgo, Manuel Valls, plusieurs ministres dont Bernard Cazeneuve (Intérieur), Christiane Taubira (Justice) et Fleur Pellerin (Culture), étaient présents à côté d'un carré réservé pour les familles des victimes, blessés ou témoins des attaques.

La cérémonie de dimanche, organisée par la mairie de Paris, conclut une semaine d'hommage aux victimes des attentats de janvier (17 morts) et novembre (130 morts).

Johnny Hallyday, tout de noir vêtu, a entonné "Un dimanche de janvier", chanson composée par Jeanne Cherhal qui salue notamment la marche du 11 janvier 2015 qui avait réuni plus d'un million de personnes et de nombreux dirigeants étrangers à Paris.

Le choix du rockeur a été contesté par le cercle des proches des dessinateurs de Charlie Hebdo assassinés mais défendu par la mairie de Paris comme celui d'un chanteur très populaire, et d'une chanson "en résonance" des événements.

"Les prénoms de Paris" de Jacques Brel ont ensuite été repris par le Choeur de l'armée française, avant la lecture d'une allocution prononcée par Victor Hugo à son retour d'exil le 5 septembre 1870. "Sauver Paris, c'est plus que sauver la France, c'est sauver le monde. Paris est le centre même de l'humanité. Paris est la ville sacrée. Qui attaque Paris attaque en masse tout le genre humain", avait lancé l'écrivain.

M. Hollande est allé en fin de cérémonie saluer les familles avant d'effectuer une visite surprise à la Grande mosquée de Paris pour "un moment d'échange, de convivialité et de fraternité autour d'un thé", selon son entourage.

© AFP 2021 PHILIPPE WOJAZERLe chef de l'Etat et la maire de Paris Anne Hidalgo ont dévoilé une plaque en hommage du "peuple de France" au pied d'un chêne du souvenir planté dans un coin de l'immense place, devenue en un an un lieu de recueillement et le symbole de la mobilisation populaire.
Le chef de l'Etat et la maire de Paris Anne Hidalgo ont dévoilé une plaque en hommage du peuple de France au pied d'un chêne du souvenir planté dans un coin de l'immense place, devenue en un an un lieu de recueillement et le symbole de la mobilisation populaire. - Sputnik France
1/6
Le chef de l'Etat et la maire de Paris Anne Hidalgo ont dévoilé une plaque en hommage du "peuple de France" au pied d'un chêne du souvenir planté dans un coin de l'immense place, devenue en un an un lieu de recueillement et le symbole de la mobilisation populaire.
© AFP 2021 PHILIPPE WOJAZER / POOL Francois Hollande, Johnny Hallyday et Manuel Valls
Francois Hollande, Johnny Hallyday et Manuel Valls - Sputnik France
2/6
Francois Hollande, Johnny Hallyday et Manuel Valls
© AFP 2021Une plaque en hommage du "peuple de France"
Une plaque en hommage du peuple de France - Sputnik France
3/6
Une plaque en hommage du "peuple de France"
© AFP 2021 PHILIPPE WOJAZERMayor Anne Hidalgo, Francois Hollande et Manuel Valls
Mayor Anne Hidalgo, Francois Hollande et Manuel Valls - Sputnik France
4/6
Mayor Anne Hidalgo, Francois Hollande et Manuel Valls
© REUTERS / Yohan ValatUn hommage officiel et populaire, en présence de François Hollande et d'une assistance peu nombreuse mais grave, a été rendu dimanche matin aux victimes des attentats place de la République.
Un hommage officiel et populaire, en présence de François Hollande et d'une assistance peu nombreuse mais grave, a été rendu dimanche matin aux victimes des attentats place de la République. - Sputnik France
5/6
Un hommage officiel et populaire, en présence de François Hollande et d'une assistance peu nombreuse mais grave, a été rendu dimanche matin aux victimes des attentats place de la République.
© REUTERS / Charles PlatiauUn hommage officiel et populaire a été rendu dimanche matin aux victimes des attentats place de la République.
Un hommage officiel et populaire a été rendu dimanche matin aux victimes des attentats place de la République. - Sputnik France
6/6
Un hommage officiel et populaire a été rendu dimanche matin aux victimes des attentats place de la République.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала