Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ne pas maîtriser l'anglais peut fermer les portes aux Français

S'abonner
Il est peu probable qu’un Français moyen parle l’anglais couramment, mais beaucoup n’ont pas peur de mentir pour leur niveau de langue lors d'un recrutement, selon une nouvelle étude.

Si un employé français indique dans son CV qu'il maîtrise l'anglais, il y a 10% de probabilité qu'il exagère ses compétences linguistiques. Seulement 4% des Français parlent aisément l'anglais, selon une nouvelle étude réalisée par l'école de langues ABA English.

55% des 1.200 Français interrogés par ABA English affirment parler anglais au niveau intermédiaire et 41% ne parlent pas ou ont des connaissances très basiques en anglais.

23% des sondés ont déclaré être passés à côté d'une opportunité d'embauche à cause de leur faible niveau d'anglais.

"Une bonne maîtrise de l'anglais n'est plus considérée en France comme un avantage pour trouver du travail, mais comme quelque chose d'indispensable", estime ABA English, cité par le Local.

Toutefois, moins de 10% des Français maîtrisent l'anglais au "niveau avancé" requis par la plupart des petites, moyennes et grandes entreprises pour occuper un poste international, d'après ABA English.

Selon une étude menée par l'école de langues Education First, la France se classe parmi les cancres de l'Europe pour le niveau de maîtrise de la langue anglaise. Elle se trouve au 37e rang sur 70 pays classés, devançant seulement la Russie, la Turquie et l'Azerbaïdjan.

Dans le même temps, Stephen Wragg, directeur de l'école de langues basée en France, Business and Technical Languages (BTL), dit avoir remarqué quand même une tendance positive ces 10 ou 15 dernières années. "On constate que le niveau de langue de nos élèves a augmenté", a-t-il déclaré.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les Français ont un faible niveau d'anglais: l'influence des émissions télévisées non éducatives, l'ennui d'apprendre de nouvelles choses, les difficultés liées à l'enseignement, la confiance en soi-même pour parler une langue étrangère.

Peter Gambell, l'auteur d'un bestseller critiquant le système scolaire français estime que la cause de la mauvaise connaissance de l'anglais est l'ambition des Français de s'accrocher à sa culture et à sa langue.

"Il existe la politique de francophonie. Si vous utilisez un mot anglais dans la publicité, vous devez tout de suite présenter la traduction. L'Académie française estime que l'anglais est pire que la peste et cherche à s'en débarrasser le plus vite possible", a déclaré M.Gambell aux médias français.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала