Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le premier média majeur passe sur un darknet

© PixabayLe premier média majeur passe sur un darknet
Le premier média majeur passe sur un darknet - Sputnik France
S'abonner
La rédaction à but non lucratif ProPublica a ouvert une filiale de son édition en ligne sur le réseau d'anonymisation Tor (The Onion Router), devenant ainsi le premier média majeur à mener une telle expansion, écrit l'édition Wired.

Wikipédia - Sputnik France
Troll…vous avez dit troll?
Selon la rédaction de ProPublica, l'objectif du passage sur un darknet est d'assurer une sécurité maximale pour les lecteurs, privant ainsi le fournisseur de toute information liée à la visite de leur site Internet, rapporte Wired.

Comme le darknet (web obscur) est un réseau privé virtuel, les adresses IP ne sont pas partagées publiquement et donc les utilisateurs peuvent communiquer sans crainte d'interférence gouvernementale.

"Chacun doit être en mesure de décider quelles données il laisse derrière lui. Nous voulons que personne ne sache que vous êtes venus chez nous et ce que vous lisez", a déclaré Mike Tigas, l'un des auteurs de l'édition.

Selon lui, c'est la censure sur l'Internet chinois qui fait figure d'élément déclencheur pour passer sur un darknet, car ProPublica souhaitait que ses articles puissent être lus dans les pays qui se trouvent sous le pare-feu de la censure.

La France pourrait interdire les Wifi publics et bloquer Tor - Sputnik France
La France veut bloquer les Wifi publics
Le site ProPublica peut être vu sur Internet tout simplement en utilisant le réseau d'anonymisation Tor, mais le passage du domaine de l'édition sur un darknet assure le niveau d'anonymat le plus accessible.

M.Tigas a également affirmé espérer que la transition de ProPublica, la première édition en ligne qui a remporté le prix Pulitzer, servirait d'exemple pour d'autres sociétés de médias qui souhaiteraient assurer la sécurité de leurs lecteurs, ainsi qu'afin d'aider à changer l'image des darknets, qui sont toujours essentiellement liés à la vente de drogues et à la pédopornographie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала