Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

"Mon ami a trouvé la mort en Syrie"

© Photo ModafeharimHamidreza Asadollahi avec son fils
Hamidreza Asadollahi avec son fils - Sputnik France
S'abonner
Selon les informations officielles, l’Iran envoie des conseillers du Corps des gardiens de la révolution islamique en Irak et en Syrie pour lutter contre les terroristes. Hamid Dervishi Shahkalaei a raconté à Sputnik, depuis Téhéran, l’histoire de son ami Hamidreza Asadollahi tué dans les combats en Syrie en 2015.

L'interlocuteur de Sputnik explique que tous les deux voulaient effectuer un pèlerinage à Kerbela, qu'il avait beaucoup de travail et donc n'était pas sûr que ces plans se réaliseront.

"Nous parlions du pèlerinage avec Hamidreza, il avait l'intention de se rendre à Kerbela. Nous sommes tombés d'accord de nous retrouver là-bas, comme nous partions des jours différents. C'était ça. Aucun d'entre nous ne pouvait imaginer que nous nous voyions pour la dernière fois", raconte M.Dervishi Shahkalaei.

Ensuite, il a perdu contact avec son ami. Il a essayé de lui téléphoner mais il n'y a eu aucune réponse. C'est juste à son retour d'Irak que l'interlocuteur de Sputnik a pris connaissance que Hamidreza était parti pour la Syrie, pour lutter contre les terroristes. Il devait suivre les ordres de son commandement.

Plus tard, les deux amis ont pu ravoir des contacts téléphoniques. Hamidreza appelait son ami du front syrien, dans une situation de rudes combats. Ses proches et ses amis n'ont pu apprendre la mort de Hamidreza qu'après quelques jours, et maintenant, ils veulent faire tout pour conserver sa mémoire.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала