Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Feu vert du Congrès US au financement des néo-nazis en Ukraine

© Sputnik . Alexander Maksimenko / Aller dans la banque de photosLe bataillon ukrainien Azov (archives)
Le bataillon ukrainien Azov (archives) - Sputnik France
S'abonner
Le Congrès américain a retiré du budget pour 2016 un amendement interdisant le financement des programmes d'entraînement du bataillon ukrainien Azov en raison du caractère néo-nazi de ce dernier. Une décision prise sous la pression du Pentagone.

Selon le magazine américain The Nation, l'amendement au projet du budget de la défense pour 2016 proposé par les membres du congrès John Conyers et Ted Yoho a été approuvé par la Chambre des représentants en juin dernier.

Bataillon Azov - Sputnik France
Le régiment néo-nazi Azov organise une conférence à Nantes
Pourtant, un fonctionnaire anonyme a communiqué à l'auteur de l'article qu'au moment où les discussions du budget sont entrées dans leur phase finale, en novembre 2015, "le ministère de la Défense s'est mis à faire pression sur les membres du Congrès, exigeant de supprimer l'amendement Conyers-Yoho". Le Pentagone a expliqué cette pression par l'existence aux Etats-Unis d'une loi dite Leahy Law interdisant l'aide militaire à des groupes violant les droits de l'homme. Mais en pratique, cette loi ne concerne pas le bataillon Azov.

"Ce n'est pas correct, car la loi en question ne s'applique qu'aux groupes sur lesquels le secrétaire d'Etat possède des informations sûres confirmant des violences et des violations des droits de l'homme. Le département d'Etat n'a jamais reconnu de tels renseignements au sujet d'Azov, et la loi Leahy ne pourrait donc pas bloquer son financement", rappelle l'auteur de l'article, ajoutant que "l'amendement Conyers-Yoho était appelé à combler cette lacune dans la législation".

"Il est évident qu'en supprimant l'amendement anti-néonazi la Maison Blanche et le Congrès ont ouvert la voie à l'aide financière des Etats-Unis à l'un des éléments les plus odieux en Ukraine", conclut l'auteur de l'article.

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала