Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Clinton n'exclut pas un nouveau "redémarrage" avec la Russie

S'abonner
"Cela dépendra de ce que j'en obtiendrai", a déclaré l'ex-secrétaire d'Etat américaine, après qu’un journaliste lui a demandé si elle était prête à appuyer de nouveau sur le bouton de "redémarrage", comme elle l'avait fait en 2009.

L'ex-secrétaire d'Etat américaine et candidate au poste présidentiel Hillary Clinton n'exclut pas un nouveau "redémarrage" des relations avec la Russie, qui serait selon elle conditionné aux intérêts des Etats-Unis.

"Cela dépendra de ce que j'en obtiendrai", a déclaré l'ex-secrétaire d'Etat américaine, après qu’un journaliste lui a demandé si elle était prête à appuyer de nouveau sur le bouton de "redémarrage", comme elle l'avait fait en 2009.

Hillary Clinton - Sputnik France
Clinton plaide pour un rapprochement avec la Russie face à Daech
Mme Clinton a rappelé qu'à cette époque les Etats-Unis avaient réussi à obtenir le feu vert de la Russie pour faire transiter via son territoire des cargaisons militaires destinées à l'Afghanistan, à conclure un traité de réduction des armes nucléaires et à s'entendre sur les sanctions à l'encontre de l'Iran.

Evoquant ses relations avec le président russe Vladimir Poutine, la candidate au poste présidentiel américaine les a qualifiées d'intéressantes et respectueuses.

En septembre 2015, Mme Clinton a avoué qu'elle appréciait une qualité du chef de l'Etat russe.

"Poutine n'a pas beaucoup de qualités qui suscitent mon admiration, mais le fait qu'il soit capable de se lever et de dire:+Je serai votre prochain président+ est assez attractif", a-t-elle déclaré à l'Institut Brookings à Washington.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала