Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Kerry: l’arme nucléaire ne protègera pas l'Arabie saoudite

© AFP 2021 Saul LoebJohn Kerry
John Kerry - Sputnik France
S'abonner
"On ne peut pas acheter tout simplement une bombe et la transmettre", estime John Kerry.

L'Arabie saoudite est consciente que l'acquisition de l'arme nucléaire est une mission quasi impossible à réaliser et ne renforcera pas la sécurité du pays à la lumière de la forte détérioration dans les relations avec l'Iran, a déclaré lundi le secrétaire d'Etat américain John Kerry.

Riyad - Sputnik France
De quoi l’Arabie Saoudite a-t-elle peur ?
"On ne peut pas acheter tout simplement une bombe et la transmettre", a annoncé John Kerry dans une interview à la chaîne CNN. Il a ainsi commenté l'éventuel achat par Riyad d'une bombe atomique, compte tenu du fait que l'Arabie saoudite dispose de financement suffisant lui permettant d'en avoir une.

La violation du régime de non-prolifération des armes nucléaires entraîne des conséquences graves que les autorités du royaume ne peuvent pas ignorer, a rappelé le diplomate.

"Il existe des conséquences graves. Je veux dire que cela peut impliquer de sérieuses complications. L'Arabie saoudite se doute qu'elle ne sera pas protégée ainsi. Et cela (l'acquisition d'une arme nucléaire, ndlr) ne sera pas une chose facile, car elles (les autorités saoudiennes, ndlr) seront soumises aux mêmes sanctions que l'Iran quant à la non-prolifération, les inspections etc."

Le président russe Vladimir Poutine a accueilli pendant plusieurs heures au Kremlin le secrétaire d’État américain John Kerry et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov - Sputnik France
Entre Poutine et Kerry, toujours pas d'entente sur qui est "terroriste"
Les relations entre l'Iran et l'Arabie saoudite se sont détériorées ces derniers mois en raison de la guerre en Syrie, en Irak et au Yémen et suite à la tragédie survenue à Mina en septembre 2015, lorsque plus de 6.000 personnes ont été tuées dans la bousculade lors d'un pèlerinage. Elles se sont aggravées davantage après l'exécution par Riyad, le 2 janvier, d'un ayatollah chiite de renom Nimr Baqr al-Nimr. Des manifestants iraniens en colère ont attaqué les missions diplomatiques saoudiennes à Téhéran et à Machhad. Riyad a riposté en rompant ses relations diplomatiques avec l'Iran.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала