Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le Front National défendra en 2017 la fin de l'euro

© AFP 2021 FREDERICK FLORINFlorian Philippot
Florian Philippot - Sputnik France
S'abonner
Florian Philippot, bras droit de Marine Le Pen interrogé par l'AFP, a affirmé mercredi que "la position du FN, et celle qu'a toujours défendue Marine Le Pen et qu'elle défendra en 2017, c'est la fin de l'euro."

Epingle du Front National - Sputnik France
La fin d’un tabou ? Le vote pour le Front National et les fonctionnaires
Ce vice-président du FN était interrogé sur des déclarations d'un autre vice-président du parti, Louis Aliot, disant au Figaro attendre "un changement important" sur le volet économique du programme frontiste — tout en défendant la sortie de l'euro — lors du séminaire FN prévu du 5 au 7 février, et sur celles de Jean-Lin Lacapelle, secrétaire national FN aux fédérations et à l'implantation, expliquant dans Minute que le parti doit s'interroger en vue de 2017 "pour voir si l'on peut préserver l'euro et le faire évoluer" ou "changer de monnaie".

M.Philippot tranche: "Je peux vous dire le programme du Front national. Le FN est un parti souverainiste. La souveraineté n'est pas à la carte, on n'est pas souverainiste sur un point et pas sur un autre".

Pour lui, la question n'est donc "pas de savoir si on est pour ou contre l'euro, un projet fédéral qui va contre les intérêts de notre pays et qui ne peut subsister (…). Si on n'a pas la main sur la monnaie et le budget, on est condamnés à faire que de la rustine".

Logo de euro - Sputnik France
Qu’impliquerait une sortie de l’euro ?
"La question, d'après l'eurodéputé, c'est comment expliquer à ceux qui n'ont pas saisi cet aspect, ou se laissent intoxiquer par la propagande, en quoi ils ont intérêt à une monnaie nationale plus adaptée à leurs besoins."

"Sur l'euro comme sur d'autres sujets, nous avons le devoir d'expliquer, de faire de la pédagogie, et de déconstruire les mythes européens. L'euro ne protège pas. L'euro, au contraire, c'est la captation d'une partie de l'épargne à Chypre. Au nom de l'euro, on produit de l'austérité, et les petites retraites sont affaiblies", a-t-il cité comme exemples des désagréments qu'il voit dans la monnaie unique.

Pour lui, le FN doit "être en capacité de montrer la cohérence de l'ensemble de (son) projet".

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала