Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'Amérique doit se résigner à un monde multipolaire

© Photo NASA/Barry WilmoreЦентральная Америка с борта МКС
Центральная Америка с борта МКС - Sputnik France
S'abonner
Les Etats-Unis n'ont plus la puissance hégémonique qui leur permettait de former un système global et un consensus sur les paramètres de ce nouvel ordre mondial.

Les autorités américaines devraient se résigner au fait que le monde n'est pas unipolaire et qu'il ne tourne pas autour de Washington, estiment des analystes du National Interest.

Barack Obama - Sputnik France
"Obama vit-il dans un autre monde?"
Les hommes politiques américains devraient modifier leur mode de pensée, figé dans la conviction que les Etats-Unis jouissent d'un «statut exclusif» et qu'ils doivent participer à la résolution des problèmes globaux. Il est temps de dire ouvertement aux citoyens américains que l'influence de leur pays s'est fortement affaiblie, et qu'il convient de faire preuve de retenue stratégique, selon le magazine.

Même si la mondialisation faisait jadis l'unanimité au niveau mondial, la réalité a changé depuis longtemps, tandis que les convictions des citoyens américains sont restées les mêmes. Ces derniers sont convaincus que le chemin que suit leur pays est la seule voie possible. Il leur faut donc s'adapter aux nouvelles réalités économiques et politiques et ne pas se comporter comme un Etat faible.

Des brise-glaces - Sputnik France
Après la Guerre froide, la Guerre glaciaire?
Au niveau conceptuel, il est difficile pour Washington de se référer à telle ou telle période de son histoire pour savoir ce qui attend le pays. Bien que l'Europe du XIXe siècle puisse être considérée comme multipolaire, ce n'était pas un système global. D'autant que le monde d'aujourd'hui est plus chaotique, les acteurs n'étant pas seulement des Etats mais aussi des formations terroristes comme le groupe Etat islamique.

Dans une conjoncture globale plus complexe, les Etats-Unis ont besoin d'une nouvelle stratégie de jeu. Le pays a d'énormes atouts grâce à ses instruments économiques, diplomatiques, culturels et militaires, atouts dont ne peuvent pas se vanter les autres pays. Ainsi, la Chine ne dispose que de sa puissance économique et d'un potentiel militaire croissant, la Russie est toujours une puissance nucléaire, mais ces pays ne définissent pas l'ordre du jour mondial, notent les experts.

Statue de la Liberté, les Etats-Unis - Sputnik France
USA: nécessité de repli vers des positions préparées à l'avance
Les Etats-Unis ont donc une chance de déterminer la tendance au niveau global. Les Etats-Unis ont perdu la puissance hégémonique qui leur permettait de forger un système global et le consensus sur les paramètres de ce nouvel ordre mondial. Il existe toutefois une concurrence pour l'influence et l'imposition des idées, ce qui contribue à renforcer l'Amérique. Car malgré les erreurs comme l'invasion de l'Irak, le pays est toujours aimé à l'étranger, comme en témoignent différents sondages. Les établissements éducatifs américains, il ne faut pas l'oublier, sont une Mecque pour les meilleurs étudiants de Chine et d'autres pays.

Les Etats-Unis devraient également abandonner la pratique consistant à rejeter les initiatives qui ne sont pas inventées sur leur sol. La Chine leur a récemment donné une leçon en fondant sa Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures. En effet, il vaut mieux pour Washington participer aux initiatives des autres afin d'être en mesure d'influer sur l'évolution de l'agenda global.

Barack Obama - Sputnik France
La politique de "capitulation" d'Obama humiliante pour l'Amérique
Les Américains ne doivent pas considérer que toute bonne idée doit nécessairement naître à Washington et qu'une initiative venue de l'extérieur est vouée à l'échec si elle est rejetée par la Maison blanche. Les faiseurs de tendance doivent avoir de la patience, une qualité souvent absente chez les politiciens américains. Surmonter leur impatience naturelle et jouer sur le long terme serait la meilleure solution. Cette même approche a mené à la ruine l'Union soviétique, renversée par ses propres contradictions internes.

Pour conserver leur leadership mondial, les Etats-Unis doivent faire preuve d'ingéniosité diplomatique dans les relations avec ceux qui n'ont pas les mêmes valeurs, mais qui partagent leurs préoccupations quant à la prolifération des armes nucléaires, le terrorisme, le réchauffement climatique et les Etats en déliquescence. En déterminant un ordre du jour global qui tient compte des idées des autres, les Etats-Unis seront aptes à assurer la transition vers un nouvel équilibre mondial.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала