Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

FMI: 4 millions de migrants attendus en Europe cette année

© REUTERS / Yannis BehrakisDes réfugiés syriens arrivent sur l'île grecque de Lesbos, le 22 septembre 2015
Des réfugiés syriens arrivent  sur l'île grecque de Lesbos, le 22 septembre 2015 - Sputnik France
S'abonner
Selon une prévision du Fonds monétaire international (FMI), près de quatre millions de migrants pourraient arriver en Europe en 2016.

Les pays européens concernés ne sont pas en mesure d'absorber autant de réfugiés, indique le quotidien britannique The Telegraph.

Schengen - Sputnik France
L’espace Schengen au bord de l’abîme
Selon le journal, cet afflux de migrants assurerait, à court terme, une légère croissance du PIB européen en raison des activités supplémentaires visant à accueillir les nouveaux arrivants. Cependant, à plus longue échéance, le développement de l'économie européenne dépendra de la capacité des pays d'accueil à intégrer les migrants.

"L'expérience internationale de la gestion des migrants économiques montre que ces derniers reçoivent un salaire moins élevé que les travailleurs locaux, même si cette différence diminue avec le temps. La lenteur de leur intégration résulte de facteurs tels que la faible connaissance de la langue, le manque de compétences professionnelles et les obstacles à la recherche d'un emploi", indique le FMI dans sa prévision.

Migrants - Sputnik France
La crise migratoire met en danger le Schengen et risque de diviser l'Europe
Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a fait savoir mercredi que l'UE ne disposait que de quelques semaines pour sécuriser ses frontières avant de voir l'espace Schengen s'effondrer.

"Nous avons deux mois tout au plus pour prendre le contrôle de ce processus", a déclaré M. Tusk cité par The Telegraph.

"Le sommet du Conseil européen prévu au mois de mars sera la dernière chance de mettre en place notre stratégie. Si nous n'y arrivons pas, nous serons confrontés à des conséquences extrêmement graves, telles que la chute de l'espace Schengen", a conclu Donald Tusk.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала