Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ces bombes US qui soutiennent le terrorisme

S'abonner
"Une explosion s'est produite...", "une attaque dans la ville de X a fait N morts" - ces formulations ne font plus peur, apparaissant sans cesse, l'une après l'autre. Et la question se pose: des pays occidentaux, dont les USA, ne jettent-ils pas de l'huile sur le feu en fomentant tant le conflit syrien que des attentats partout dans le monde?

Les nouvelles sur les attaques produites, régulièrement ces derniers temps, ne font que faire bailler. Seulement les chiffres oscillent d'une attaque à l'autre.

Frappes US contre Daech en Irak - Sputnik France
Nouvelles victimes civiles des frappes US contre Daech

Le 12 janvier au matin, un kamikaze s'est fait exploser à Istanbul. L'explosion, très probablement due à un attentat-suicide, a fait au moins 10 morts et 15 blessées. Suite à l'attentat, le premier ministre turc Ahmet Davutoglu a déclaré que l'attaque "avait été causée par le conflit syrien" et que "la guerre civile en Syrie est la principale source du terrorisme". Oui mais… les questions subsistent.

Quelles forces et quels pays ont pris part au conflit syrien? Des pays occidentaux, n'ont-ils pas contribué à la situation actuelle au Proche-Orient? Et mieux, si nous pouvions retourner dans le passé, est-ce que nous soutiendrions l'opposition syrienne? Les questions s'entraînent l'une l'autre, et les attaques terroristes ne font qu'aggraver la situation, lit-on dans l'édition turque Milliyet, citée par What They Say About the USA.

Micah Zeko, expert auprès du Council on Foreign Relations (CFR), think tank américain, a indiqué que les Etats-Unis ont largué 23.144 bombes sur six pays musulmans en 2015. Les pays sont l'Irak, la Syrie, l'Afghanistan, le Yémen, la Somalie et le Pakistan.

Le résultat? 25.000 terroristes de Daech ont été tués ces 17 derniers mois. La Central Intelligence Agency (CIA) évoque le chiffre de 30.000 terroristes tués en 2014. Le nombre est donc toujours autour de 30.000. Il est inchangeable. Et les réseaux terroristes ne cessent pas de s'étendre, par exemple, les Talibans qui progressent toujours en Afghanistan.

Logiquement, on s'interroge: quel est l'objectif des frappes de la coalition US, si le terrorisme ne fait que gagner de plus en plus de terrain?

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала