Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Pourquoi l’aliment bio ne pourra pas stimuler votre système immunitaire

S'abonner
Il n'y a que deux façons pour le corps humain de combattre les agents pathogènes et les infections qui peuvent causer le rhume et d’autres maladies, et aucune n’implique l’absorbions de vitamines ou de superaliments qui prétendent offrir une protection.

Aujourd'hui, dans tous les magasins d'alimentation bio, on peut trouver de nombreux flacons d'échinacées ou du zinc qui promettent de "soutenir votre système immunitaire" ou de "maintenir la santé". Sur Internet, il y a une multitude de sites qui décrivent comment une tasse d'eau chaude au citron, un verre de jus d'herbe de blé ou de n'importe quelle autre gelée verte du jour peut "stimuler votre système immunitaire" et vous rendre moins susceptibles de tomber malade. L'idée qu'un aliment peut vous aider à être immuniser a très peu de sens scientifique, prévient Dara Mohammadi dans un article pour le journal britannique The Guardian.

OGM - Sputnik France
19 Etats de l'UE disent non aux OGM

"Les gens croient que le système immunitaire est une sorte de champ de force interne qui peut être stimulé ou réparé", déplore Charles Bangham, professeur d'immunologie et des maladies infectieuses à l'Imperial college de Londres.

"C'est très loin de la réalité. Comme son nom l'indique, le système immunitaire, ce n'est pas qu'une seule chose, mais un système incorporant de nombreux organes et des fonctions biologiques", note le professeur.

En général, le système immunitaire peut être divisé en deux parties: la réponse innée et acquise. C'est la réponse innée qui est la première à détecter une infection. Bien qu'elle agisse vite, elle manque de finesse, et traite un pathogène envahisseur de la même manière que les personnages du film "SOS Fantômes" essayent d'éliminer un fantôme d'un hôtel hanté.

The discovery of this new protein could eliminate the need for cancer drugs and harsh chemo treatments. - Sputnik France
UE: 700 médicaments génériques indiens interdits

La réponse innée rôde dans les couloirs en essayant de la déraciner (voilà pourquoi vous sécrétez des glaires et de la morve quand vous êtes malade), elle arrache le thermostat pour essayer de le faire bouillir (c'est pourquoi vous avez de la fièvre), et elle coupe le fonctionnement du bâtiment jusqu'à ce que le problème soit résolu (cela vous rend déprimé et léthargique de sorte que vous ne sortez pas pour ne pas attraper une autre infection pendant que votre système immunitaire travaille).

Cependant, elle n'élimine pas l'infection elle-même. C'est le travail de la réponse acquise qui ressemble à l'équipe du SWAT qui identifie l'ennemi et prépare des armes spécifiques, ou des anticorps, nécessaires pour l'éliminer.

Mais pourquoi, dans ce cas, on a besoin d'un système inné primitif qui nous fait nous sentir mal s'il y a de bons systèmes acquis?

"Parce qu'il faut environ de 5 à 10 jours pour que le système acquis puisse détecter l'infection et préparer des anticorps nécessaires et les cloner pour atteindre un nombre suffisant pour effectuer une attaque significative. Le système inné est là pour gagner ce temps en freinant la multiplication de l'agent pathogène", explique M. Bangham.

Tout cela induit une autre question. Quel est donc le problème avec des aliments naturels?

riz - Sputnik France
Le riz OGM sauvera-t-il l'humanité?

Il n'y a aucun problème. Les vitamines, en particulier A, C et D, et des minéraux tels que le zinc ont un rôle vital dans le fonctionnement de notre système immunitaire, mais ils sont présents en grandes quantités dans les fruits, les légumes et la viande. Si vous avez un régime alimentaire normal, vous n'avez pas besoin de vitamines ou de minéraux supplémentaires en consommant des superaliments bio.

Alors, que pouvons-nous faire pour éviter d'être malade?

"Rien d'autre que d'avoir une alimentation saine et faire de l'exercice régulièrement, ce qui augmente l'activité des cellules immunitaires, il faut tout simplement garder une hygiène personnelle", a conclu l'auteur de l'article en citant Tim Ballard, le vice-président du Royal college of general practitioners.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала