Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Caracas et Moscou s'uniront pour faire remonter le prix du brut

© REUTERS / Sergei KarpukhinA worker walks past a pump jack on an oil field owned by Bashneft company near the village of Nikolo-Berezovka, northwest from Ufa, Bashkortostan, January 28, 2015
A worker walks past a pump jack on an oil field owned by Bashneft company near the village of Nikolo-Berezovka, northwest from Ufa, Bashkortostan, January 28, 2015 - Sputnik France
S'abonner
La Russie et le Venezuela prendront des mesures visant à enrayer la chute des cours du pétrole qui frappe durement les deux pays.

Production du pétrole - Sputnik France
Le cours du pétrole Brent a atteint son plus bas niveau depuis 2004
Le président vénézuélien Nicolas Maduro, qui a fait cette déclaration, affirme s'être mis d'accord à ce sujet avec son homologue russe Vladimir Poutine lors d'une conversation téléphonique vendredi, apprend-on du magazine suisse Hebdo.

"Sans aucun doute nous allons défendre le marché. Nous nous sommes mis d'accord avec le président Vladimir Poutine pour continuer de travailler à une vision et un plan communs", a souligné M. Maduro devant des chefs d'entreprise.

Le Venezuela, qui détient les plus grandes réserves prouvées de brut au monde, a vu ses revenus chuter avec les cours de l'or noir depuis un an et demi. Vendredi, le prix du brut vénézuélien est tombé à 21,50 dollars le baril.

Pétrole - Sputnik France
La fin de "la guerre du pétrole", c’est pour quand?
Le Venezuela a appelé à une réunion extraordinaire de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) en février pour discuter de mesures permettant de stabiliser les prix. M. Maduro a affirmé qu'il envisageait de continuer de faire pression sur ses homologues de l'Opep "jusqu'à ce qu'on ouvre la voie à une stabilisation et une reprise".

La Russie est le deuxième producteur mondial de pétrole, derrière l'Arabie Saoudite, selon des chiffres de l'Agence internationale de l'énergie, mais elle n'est pas membre de l'Opep.

La chute des cours du brut a plongé le Venezuela dans une grave crise économique qui a conduit à une crise politique.

Le Parlement vénézuélien a rejeté vendredi l'état d'"urgence économique" décrété par le président Nicolas Maduro, signant le premier acte fort de l'opposition de centre-droit, désormais majoritaire à l'Assemblée, et soulignant les risques de blocage politique du pays.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала