Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La désinformation sur une nouvelle base russe en Syrie cache des militaires turcs

© Sputnik . Dmitriy VinogradovLa base militaire de Hmeymim
La base militaire de Hmeymim - Sputnik France
S'abonner
Les désinformations parues dans les médias sur la création d'une nouvelle base aérienne russe en Syrie pourraient être une sorte de couverture médiatique pour un déploiement de troupes par la Turquie près de sa frontière avec la république arabe, a déclaré lundi le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

La Russie ne dispose d'aucune "nouvelle base" aérienne et d'aucun aérodrome supplémentaire pour les avions militaires russes sur le territoire syrien, et ne projette pas d'en aménager.

"Les désinformations publiées par le Times sont soit une farce soit une tentative maladroite de distraire, au moyen d'une telle couverture médiatique, le public du déploiement d'un grand nombre de troupes turques près de la frontière avec la Syrie, dans les alentours de Kameshli", a affirmé le général aux journalistes.

De plus, la durée du vol des avions de l'aviation russe en Syrie pour atteindre leurs cibles, quelles qu'elles soient, même dans les zones les plus reculées du pays, est généralement d'une demi-heure, a rappelé M.Konachenkov.

"Ainsi, seulement les absolus profanes peuvent spéculer sérieusement sur l'installation d'une base aérienne russe près de la frontière syro-turque, à Kameshli", a-t-il conclu.

Avions militaires russes à Hmeymim Airbase, Syrie - Sputnik France
Ces nouvelles bases de Washington et de Moscou en Syrie

La semaine dernière, le quotidien britannique Times a annoncé que les forces armées américaines et russes avaient commencé à aménager des bases aériennes dans les zones respectivement contrôlées par les Kurdes et l'armée gouvernementale syrienne, dans le nord-est de la Syrie. Le journal, citant les données fournies par des représentants du renseignement américain, a même précisé que la piste d'envol de l'aérodrome de Kameshli était longue de 3,6 kilomètres ce qui la rendait adaptée à l'atterrissage de tous les types d'avions, y compris les chasseurs, les bombardiers et les avions de transport lourds.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала