Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Mogherini: la Turquie aura bientôt son argent

© AP Photo / Murad SezerLes drapeaux de la Turquie et l'Union européenne
Les drapeaux de la Turquie et l'Union européenne - Sputnik France
S'abonner
La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a affirmé lundi que les 3 milliards d'euros promis par Bruxelles à la Turquie pour maintenir les migrants, notamment les réfugiés syriens, sur son sol seraient disponibles "dans un délai raisonnable", informe l'AFP.

Migrants essayant de se réfugier en Grèce - Sputnik France
Migrants: des insulaires grecs en lice pour le Nobel de la paix
"Les discussions sont toujours en cours, je suis confiante sur le fait que l'argent promis sera là dans un délai raisonnable", a déclaré devant la presse Mme Mogherini à l'issue d'une rencontre avec des dirigeants turcs à Ankara.

"Ce n'est pas de l'argent de poche, c'est de l'argent destiné aux projets", a-t-elle insisté, "ce n'est pas de l'argent qui ira dans les mains du gouvernement turc, c'est de l'argent destiné aux projets pour les réfugiés".

la Turquie et l'UE - Sputnik France
Migrants: déception de l'UE face à l'inaction d'Ankara
Ankara et Bruxelles ont signé fin novembre un "plan d'action" qui prévoit une aide européenne de 3 milliards d'euros aux autorités turques en échange de leur engagement à mieux contrôler leurs frontières et à lutter contre les passeurs.

Mais cet accord tarde à produire des effets, des milliers de migrants continuant chaque jour à tenter la traversée périlleuse entre les côtes turques et les îles grecques, porte d'entrée dans l'UE, malgré les mauvaises conditions météo hivernales.

Survivants dans le naufrage en mer Égée - Sputnik France
Au moins 44 migrants, dont 20 enfants, noyés en mer Egée
La Turquie s'est plainte à plusieurs reprises des retards pris par le versement des 3 milliards d'euros. Lundi encore, le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu en a fait la remarque publiquement devant Mme Mogherini.

"Nous ne le prenons pas personnellement. Mais le moindre retard affecte la vie quotidienne des réfugiés, leur scolarisation et leur situation médicale", a lancé M. Cavusoglu.

La Turquie accueille à elle seule plus de 2,2 millions de Syriens qui ont fui la guerre civile dans leur pays.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала