Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Moscou, nouvelle capitale gastronomique

© Photo facebook/lavkalavkaMoscou, nouvelle capitale gastronomique
Moscou, nouvelle capitale gastronomique - Sputnik France
S'abonner
Les sanctions économiques ont du bon: depuis l'interdiction d'importer des produits alimentaires occidentaux en Russie, la cuisine nationale vit une "renaissance étonnante et admirable" remarque l'hebdomadaire Newsweek.

la nourriture de l'espace - Sputnik France
Les chefs de l'espace n'ont pas oublié Noël
Les produits importés ont cédé la place aux marchandises produites dans les exploitations russes dans l'ensemble du pays, et certains plats traditionnels russes ont pris la place de plats étrangers au menu des restaurants. Au final, la cuisine russe a retrouvé son esthétique incomparable, faisant de Moscou l'une des principales capitales gastronomiques d'Europe.

Betterave, chou, gruau de sarrasin et porc à l'ail mariné: les produits de base de la cuisine russe ne sont pas des plus sophistiqués mais, en raison des restrictions sur les importation de produits alimentaires européens, américains et turcs, le choix de millions de Russes n'est pas très large. Le parmesan italien, le jambon espagnol et les olives grecques ont disparu des magasins moscovites, remplacés par les "produits des fermes, des pâturages et des forêts de la mère Russie".

Des Italiens et la cuisine russe - Sputnik France
Des Italiens face à la cuisine russe
L'une des conséquences "inattendues" des sanctions décrétées par le Kremlin a été la "renaissance étonnante et admirable" de la cuisine russe, estime Newsweek. Et d'ajouter: "La révolution artisanale inspirée par les hipsters a transformé Moscou en l'une des capitales culinaires d'Europe les plus intéressantes".

Le mouvement locavore — ceux qui mangent uniquement des produits locaux — est populaire à travers le monde mais si, pour les habitants de la plupart des pays, se tenir à un tel mode de vie est un choix difficile, pour les Russes c'est une nécessité. Même s'ils ont réussi à trouver des raisons de s'en réjouir.

"C'est une idée simple et géniale: la terre où tu vis te nourrit. C'est captivant de travailler à Moscou. L'équipe de cuisiniers est prête à tout inventer à partir de zéro", explique le chef français Jérôme Rohmer qui était récemment invité au restaurant 15 Kitchen+Bar de Moscou.

Jérôme Rohmer a créé dans la "ville de la viande et des pommes de terre" des plats végétariens pas authentiquement russes mais préparés avec des produits importés des quatre coins de la Russie.

Après l'adoption des sanctions, de nombreux restaurants luxueux de Moscou ont fermé, alors que les lieux visités par les hipsters sont restés. Après 20 ans d'imitation servile des tendances occidentales, la Russie cherche aujourd'hui à créer une esthétique originale, écrit Newsweek.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала