Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un charnier de victimes de Daech retrouvé à Ramadi

© Sputnik . Andrey Stenin / Aller dans la banque de photosLe drapeau de Daech
Le drapeau de Daech - Sputnik France
S'abonner
Les forces irakiennes ont retrouvé 18 corps de personnes qui, d’après la police, seraient des victimes de Daech. D’après les informations, une quarantaine de dépouilles pourraient encore être découvertes dans ce charnier.

Les forces de sécurité irakiennes ont découvert un charnier de victimes du groupe terroriste Etat islamique (Daech). Ce charnier situé à Ramadi, dans l'ouest de l'Irak, contient des dépouilles d'au moins 40 personnes, selon la police locale.

"Pour l'heure, nous avons sortis 18 corps, dont ceux de cinq policiers, et nous continuons à déterrer les autres corps", cite l'AFP reprenant les propos du chef de la police Tarek Abdelkarim.

Le charnier a été découvert lundi dans un des quartiers du centre de Ramadi. Il pourrait contenir jusqu'à "40 corps" de personnes originaires de Ramadi qui auraient été exécutées en mai 2015 au moment où la ville tombait entièrement aux mains des djihadistes, a-t-il poursuivi.
Les victimes de Daech ont été fusillées ou décapitées.

Monastère de Saint-Elie. Archive photo - Sputnik France
Le plus vieux monastère d'Irak détruit par Daech
Créé en 2006 en Irak, le groupe djihadiste Daech a proclamé, en juillet 2014, un califat islamique sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle. Le groupe compterait près de 30.000 combattants selon la CIA. Connu pour sa cruauté extrême, Daech est considéré comme organisation terroriste par de nombreux Etats et est accusé d'être responsable de crimes contre l'humanité, de crimes de guerre, de nettoyage ethnique et de génocide.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала